Rugby – Pirae facile, Manu Ura sur le fil

    lundi 9 mars 2015

    Le premier des deux matches de la Coupe de Tahiti, dont la formule est toute proche de celle du championnat, les équipes étant pour l’occasion réparties en deux poules de trois, a opposé, samedi à Fautaua, Pirae à Punaauia.
    Une équipe rajeunie, quelques recrues et Pirae se présentait comme grand favori face aux joueurs de la côte ouest qui n’ont pas cette richesse d’effectif. Ajoutons à cela une préparation très tardive pour justifier l’écart final. Et pourtant, tout n’avait pas si mal commencé.
    Les deux équipes ont proposé beaucoup de jeu au cours des dix premières minutes, relançant à tout-va, Punaauia relevant le défi du jeu au large face à un adversaire qui a dans ses rangs des joueurs au profil très rapide.
    Il fallut même attendre le premier quart d’heure avant que ne soit sifflée la première mêlée. Un domaine dans lequel Pirae, pourtant plus léger, a totalement dominé son sujet. Et, malheureusement, ce fut à peu près tout jusqu’à la pause ; car, de cette supériorité, Pirae ne sut jamais profiter, la faute notamment à des transmissions mal assurées, particulièrement derrière la mêlée.
    Punaauia se montrait par contre maître des airs grâce à trois lancers pris à l’adversaire et notamment un sur pénaltouche à quelques secondes de la pause. Cela lui permettait de rentrer aux vestiaires avec peu de casse puisqu’à l’essai transformé de Makalea Foliaki (20e), Gaëtan Vahinemoea avait répondu par une pénalité (28e).
    Pirae revenait sur le terrain avec de meilleures intentions et creusait de suite un écart qui allait le mettre à l’abri de toute mauvaise surprise. La vitesse de course des trois-quarts orange était enfin bien exploitée et deux ballons bien éjectés permettaient à Jason Hnagere (43e) puis Makalea Foliaki (47e) de pointer dans l’en-but pour porter la marque à 19-3 puis 26-3 et enfin 33-3 sur des réalisations de Teiva Jacquelain (66e) et Jason Hnagere (80e).
    Pirae a bien lancé sa saison, Punaauia devra vite retrouver un peu plus de cohésion pour continuer l’aventure dans cette épreuve où l’équipe sera à la lutte avec Arue pour le deuxième billet qualificatif.
     
    Faa’a trop timoré en attaque
     
    Dans la rencontre suivante, on retrouvait les acteurs de la dernière demi-finale du championnat qui avait tourné en fin d’année dernière à l’avantage de Faa’a. Avec des effectifs peu ou pas remaniés, Faa’a avait donc la faveur des pronostics d’autant que Manu Ura, une fois encore, étalait ses problèmes d’effectifs en n’ayant aucun remplaçant.
    Une première pénalité de Clario Pani mettait Faa’a dans le bon sens (6e, 3-0). Mais la partie sombrait vite dans une orgie de fautes de mains et de pénalités en tous genres qui allaient hacher menu 80 minutes de jeu. Faa’a, pourtant dominateur en mêlée, se heurtait à une très bonne défense et une troisième ligne très active. Manu Ura, de son côté, affichait plus de velléités offensives mais son jeu trop stéréotypé ne trouvait pas de faille malgré la puissance de son centre Alexis Putatoutaki et se contentait d’une pénalité sur la sirène pour égaliser (40e, 3-3) par Heiarii Tetuanui.
    Remontés par leur coach David Mairau, les joueurs de Faa’a se montraient enfin incisifs et sur un ballon remonté sur quasiment 100 mètres, Terainui Tautu inscrivait un essai qui semblait annonciateur d’une belle série (44e, 10-3). Il n’en était rien car l’équipe retombait vite dans ses travers et Alexis Putatoutaki trouvait enfin la faille pour égaliser (53e, 10-10).
    Deux pénalités de Clario Pani (65e, 74e) redonnaient l’avantage à Faa’a qui paraissait bien parti pour l’emporter jusqu’à ce que Manu Ura et Taitearii Mahuru soient récompensés de leur opiniâtreté par un essai au pied des poteaux, bien évidemment transformé (80e, 17-16). Faa’a se voit promis Pirae en demi-finale dans quelques semaines, il va lui falloir travailler dur pour rivaliser.
     
    Luc Ollivier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete