Habillage fond de site

Rugby – Pirae garde le trophée de la Coupe de Tahiti

lundi 25 mars 2019

1

Le RC Pirae est spécialiste de la Coupe de Tahiti avec sept trophées en dix ans. (Photo : Patrice Bastian/LDT)

Vainqueur de la Coupe de Tahiti en 2018, Pirae a récidivé samedi dernier au stade Fautaua en s’imposant (19-15) en finale de la Coupe de Tahiti 2019 face à Punaauia.
Les travées étaient copieusement garnies samedi soir dans l’enceinte de Fautaua pour le premier grand temps fort de la saison 2019. En cette année des Jeux du Pacifique, la Fédération polynésienne de rugby (FPR) a modifié l’ordonnance-ment habituel de son calendrier en débutant par la Coupe de Tahiti au lieu du Championnat et en poursuivant avec la préparation de la sélection tahitienne et le Championnat de Tahiti à 7, discipline qui agrémentera le programme des Jeux de Samoa en juillet.
Entamée à la mi-février par la phase de classement, la Coupe de Tahiti a donc connu son épilogue samedi dernier. En ouverture du programme de la soirée, la rencontre Paea Manu Ura-Taravao au titre de la finale de 2e division. Large-ment favorite, l’équipe de Paea l’a logiquement et largement emporté 35-10, mais la formation de Taravao a offert une bonne opposition en première mi-temps avant de faiblir par la suite.
Place ensuite aux dames, la FPR ayant en effet programmé un match de démonstration de rugby à 10 dans le cadre du développement du rugby féminin au fenua. D’un côté, une équipe bâtie avec des joueuses de Pirae, Faa’a et Punaauia, de l’autre, la formation féminine de Paea Manu Ura. Le score avait peu d’importance, l’objectif étant de démontrer que le rugby féminin avait du potentiel localement et on en a eu confirmation.

Une finale très équilibrée

Après une minute de silence en soutien aux victimes de l’attentat de Christchurch, l’arbitre Christophe Clavere a lâché les acteurs de la finale de 1re division. Pirae avait les faveurs des pronostics et après dix minutes de jeu, on pensait qu’il n’y aurait pas de suspense. Pirae menait en effet déjà 10-0 grâce à une pénalité de Tehuritaua et un essai de Mahuru, Punaauia se retrouvant en outre à 14 suite à un carton blanc. Ce sera d’ailleurs une constante tout au long de la finale, les deux équipes faisant souvent preuve d’indiscipline ce qui a poussé Christophe Clavere à distribuer cinq cartons jaunes et quatre blancs, Pirae et Punaauia jouant donc régulièrement en infériorité numérique, Pirae se retrouvant même à 13 joueurs sur le terrain à deux reprises.
Punaauia ne semblait pas marqué par son début de match défavorable et rééquilibrait les débats. Les orange réduisaient d’abord le score par une pénalité de Tetuanui (10-3), puis égalisaient à la 26e minute sur un essai de Dupuy (10-10).
Et alors que Pirae jouait à 13, les orange prenaient l’avantage (15-10) à la 34e minute grâce à un essai en débordement de Tamarono. Rien n’était joué au repos d’autant que les deux équipes avaient chacune eu des temps fort engendrant une finale particulièrement équilibrée dans la possession du ballon et l’occupation territoriale.
Et la deuxième mi-temps sera du même acabit. C’est Tehotuarii Tehuritaua qui sera le bourreau de Punaauia en passant trois pénalités entre la 45e et la 60e minute pour donner l’avantage (19-15) à Pirae. Tehuritaua a quitté Punaauia à l’in-tersaison pour rejoindre Pirae, ce qui a dû susciter des regrets chez son ancienne équipe.
Malgré beaucoup d’intensité dans les vingt dernières minutes, plus rien n’était marqué pour le bonheur de Pirae et l’amertume de Punaauia qui a fait honneur à la finale au même titre que le vainqueur du jour.
Pirae a remporté pour l’occasion sa septième Coupe de Tahiti en dix ans, privant Punaauia d’un trophée qui aurait joli-ment marqué le dixième anniversaire de la création du club.

Patrice Bastian

 

1 2

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete