Sails of freedom – La voile sous toutes ses formes

    lundi 12 octobre 2015

    Samedi dernier s’est tenue, à la pointe Vénus, à Mahina, la première édition de Sails of freedom.  Cette journée a été l’occasion de pratiquer la navigation à voile sous toutes ses formes. La pirogue double Fa’afaite, des va’a tautoru et des va’a motu ont pris part à l’événement.

    La plage de la pointe Vénus,  à Mahina, a offert, samedi dernier, un spectacle inhabituel. Une vingtaine de voiliers et leurs équipages, trois catégories confondues, se sont retrouvés dans la baie de Matavai.
    En jeu, une compétition amicale organisée par l’école de voile de Arue et la fédération tahitienne de voile. L’occasion de jauger la vitesse des embarcations et l’habileté manœuvrière des jeunes marins sur un plan d’eau pas trop agité, mais très bien venté. L’idéal, avec une météo qui n’a pas gâché la fête, le soleil étant au rendez-vous. Et un régal pour les yeux !
    Cette première édition de Sails of freedom, qui se voulait populaire, culturelle, informative et festive, a réuni une douzaine de Hobie Cat de l’école de voile, quatre va’a tautoru (pirogues à double balancier pour la haute mer), mises à disposition par l’association Va’a Ta’ie Tautoru- et un va’a motu, pirogue traditionnelle à voile à un balancier pour la navigation en lagon, pilotée par Papa Teraupo Richmond.
    Cette manifestation avait essentiellement pour objectif de faire la promotion de la voile en Polynésie française, sous ses deux formes : la voile moderne et la voile traditionnelle.

    Régates et informations

    Les régates, organisées dans la baie, demandaient les mêmes qualités de précision et d’adaptation au vent et aux vagues qu’une course comptant pour un classement.
    D’ailleurs, les premiers ont été récompensés par des lots offerts par les sponsors de l’école de voile.  Correspondance de calendrier, la journée était aussi l’occasion de rendre un hommage à un voilier fameux du XVIIIe siècle, le SMS Bounty, alors que se tenait simultanément à Papeete un festival dédié à l’expédition de ce dernier (lire en p. 17).
    Autre voilier connu, symbole de la renaissance de la navigation ancestrale polynésienne, la pirogue Faafaite était également présente, à l’ancre dans la baie, et servait de balise pour les compétiteurs lors des deux régates organisées.
    L’occasion aussi d’offrir à ceux qui le souhaitaient des informations concernant la navigation sans instruments, telle que la pratique désormais l’équipage de cette pirogue qui participe régulièrement à des voyages interinsulaires à travers le Pacifique.
    La journée a aussi été l’occasion pour les spectateurs qui le souhaitaient de découvrir gratuitement ce type de navigation en montant à bord.
    À terre, et sur le littoral, l’association des sauveteurs en mer en Polynésie a pu faire des démonstrations de secours à personne en danger de noyade. Une journée réussie à tous points de vue. 

    De notre correspondant C.J.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete