Saisie record d’ice – Deux hommes écroués à Nuutania, une jeune femme mise en examen

    vendredi 22 janvier 2016

    Deux hommes ont été mis en examen, jeudi en fin d’après-midi, pour importation de stupéfiant dans le cadre de l’enquête sur la saisie record d’ice réalisée par la douane à Motu Uta en Juillet dernier . Ils ont ensuite été présentés au juge des libertés et de la détention qui les a écroués à Nuutania. Une jeune femme a également été mise en examen dans le dossier mais, elle, a été laissée libre. Tous trois avaient été appréhendés cette semaine par les gendarmes de la section de recherches qui les ont ensuite longuement interrogés en garde à vue. Dans ce dossier deux hommes se trouvaient déjà en détention provisoire, dont l’individu qui aurait importé la drogue, environ 1,5 kilo d’ice dissimulé dans des déshumificateurs d’air.
     
    J-B. C.
     

    Martin 2016-01-25 03:36:00
    L’alcool est beaucoup plus dévastateur pour l’individu et pour la société qu’on veut l’admettre. Quelle que soit son image de fête et de convivialité, c’est bien d’une drogue licite dont il s’agit.

    L’alcool est une drogue dure, vendue à chaque coin de rue, qui concerne des millions de personnes et coûte très cher à la société. Les chiffres sont sans concession : l’alcool touche 10% de la population adulte. Soit environ cinq millions de personnes (Source Inserm). Sur ces cinq millions, deux millions se débattent avec la dépendance. C’est en fait une des addictions les plus aigües qui soient.

    Les drogues "dures" sont la cocaïne, le crack, le LSD, l'héroïne ou l'alcool. Elles entrainent une dépendance très forte et une forte nocivité. Selon une étude britannique (Croixbleue.fr), sur une échelle de dangerosité de 0 à 100, l'alcool est évalué à 72, l’héroïne à 55 et le crack à 44.
    Les drogues "douces" n'ont qu'un effet mineur sur l'organisme, elles désignent presque exclusivement le cannabis et ses dérivés. Elles peuvent entrainer une dépendance mentale très faible et le risque de décès par surdose est nul. La prise d'une drogue douce à long terme peut conduire à la toxicomanie. Le tabac est nocif et entraîne une très forte dépendance, cependant il est considéré comme une drogue douce.
    Mc ICE 2016-01-24 22:09:00
    La vente d'alcool est un commerce de mort.
    jah luv 2016-01-24 22:06:00
    la drogue de synthèse « la plus violente du moment »

    et l'alcool la drogue la plus cool !!!
    Broux 2016-01-23 09:43:00
    informer vraiment des dangers et des ravages de cette drogue, la drogue de synthèse « la plus violente du moment »
    car la jeunesse ainsi que les familles rurale toute entière court un risque qui menace la future prospérité de ces communautés .
    "médicament qui rend fou",
    Produit aussi addictif que dangereux dépendants, parfois dès la première prise.

    Explosion du trafic et de la consommation dans le Pacifique
    Ces dernières années, l’ice a littéralement submergé la région du Pacifique. En Australie et en Nouvelle-Zélande, les saisies ont explosé d’une année à l’autre.

    L'adjoint au Commissaire de Police de Victoria, Graham Ashton, évoquant les problèmes de gangs liés au trafic de l’ice, déclarait au mois d’avril au quotidien national The Herald Sun : « Il est clair que la jeunesse rurale toute entière court un risque, qui menace la future prospérité de ces communautés ».

    En Polynésie aussi, les affaires de trafic et de laboratoires clandestins locaux font régulièrement la une des journées depuis plusieurs années.

    Ainsi, tout récemment, la cour de Papeete a jugé plusieurs personnes dans le cadre d’un trafic d’ice, en provenance du Mexique. Le principal prévu a écopé de dix ans de prison et cinq ans d’interdiction de séjour.

    Retrouvez le reportage en images de Polynésie 1ère
    Retrouvez le reportage en images de Sheima Riahi et Maurice Segu pour NC1ère :
    Martin 2016-01-23 03:00:00
    Si l’ectasy semble d'une manière générale quelque peu en diminution, tant en termes de production que de consommation, une autre drogue dite de synthèse - c’est à dire entièrement produite par l’homme, au contraire de drogues comme la cocaïne - s’est imposée ces dernières années dans toute la région du Pacifique.

    Qu’est-ce que l’ICE ?
    Pervitine en République tchèque, yaa baa en Asie du Sud-Est, crystal meth, crystal glass, chicken feed, crack mexicain… La liste des surnoms est longue pour le "médicament qui rend fou", cette poudre blanche et cristalline sans odeur et au goût amer, plus communément désignée sous le nom de "ice".

    Produit aussi addictif que dangereux, il s’agit d’un dérivé de la méthamphétamine, qui peut être fumé, sniffé ou injecté. La poudre peut aussi être compressée sous forme de comprimés. Les effets sont extrêmement puissants et beaucoup de consommateurs rapportent être devenus très rapidement dépendants, parfois dès la première prise.

    La drogue de synthèse « la plus violente du moment »
    Dans les années 2000, on parlait déjà de "drogue de synthèse la plus violente du moment". En 2008, lors de la conférence annuelle de l'Association des chefs de police, des policiers micronésiens révélaient que l’ice était devenue la drogue de prédilection en Micronésie.

    Une seule bouffée suffit pour procurer ce qu’on appelle le « flash », c’est à dire un sentiment d’euphorie, associé à une forte excitation sexuelle. Cet état peut durer plus de huit heures. S’ensuit alors la « descente », avec anxiété, hallucinations, paranoïa, voir même des envies de suicide.

    A long terme, un usage régulier peut souvent se révéler dévastateur : altération de la circulation sanguine et du rythme cardiaque, troubles cardio-vasculaires, lésions irréversibles des organes comme les reins ou le foie, lésions cérébrales, etc.
    Oti 2016-01-22 16:08:00
    En taule et on jette la clef... On se dėbarrasse des ces c......rds...
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete