Saisie record d’ice – Les deux trafiquants présumés écroués à Nuutania

jeudi 16 juillet 2015

Les deux hommes placés en garde à vue, dimanche dernier, dans le cadre de l’enquête sur la saisie d’1,5 kg d’ice dans un conteneur à Motu Uta, ont été déférés au palais de justice, hier matin. Ils ont été présentés à un juge d’instruction qui les a mis en examen pour trafic de stupéfiants. Les deux hommes, âgés de 41 et 43 ans, ont ensuite été placés en détention provisoire sur décision du juge des libertés et de la détention.
Devant le magistrat, le plus âgé, chef d’une petite entreprise de cinq salariés, n’a pas cherché à se dédouaner. “Je souhaite coopérer avec la justice et assumer les conséquences de mes actes. S’il faut aller en détention, je suis d’accord”, a-t-il dit. L’intéressé, dont la compagne est enceinte de quelques mois, a expliqué aux enquêteurs avoir tenté d’importer de la drogue afin que le bénéfice de la revente permette de renflouer les caisses de son entreprise qui connaît des difficultés. Les deux hommes avaient prévu de se partager le kilo et demi saisi.
“Je regrette ce que j’ai fait, bien sûr”, a ajouté le chef d’entreprise. Le second individu a également reconnu son implication. Toxicomane à l’ice, il a déjà été condamné à six ans de prison en 2008 pour trafic de stupéfiants et se trouve donc en état de récidive légale.

“Assumer ses responsabilités”

“Vivre, c’est assumer ses responsabilités. Vous détenez, hélas, le record absolu en Polynésie de la quantité d’importation d’ice. Vous comprenez bien que je ne puisse envisager de vous placer sous contrôle judiciaire”, a expliqué, au premier, le juge des libertés et de la détention avant de décider de l’écrouer à la maison d’arrêt.
Le représentant du parquet avait également réclamé le placement en détention au regard de la gravité des faits, mais aussi pour les besoins de l’enquête. Les deux hommes ont en effet livré des versions contradictoires, lors de leur garde à vue, sur le montage financier de leur projet illégal. “L’un de vous ne dit pas toute la vérité. Il peut y avoir d’autres personnes impliquées. Nous voulons savoir qui a passé commande et qui a fait le conditionnement qui est professionnel”, a lancé le représentant du ministère public. La drogue était en effet dissimulée dans une cache, à l’intérieur d’un déshumidificateur.
Des commissions rogatoires pourraient également être adressées à la justice américaine afin de déterminer l’origine de la drogue embarquée sur un conteneur depuis la Californie, aux États-Unis. Outre le fait qu’ils aient été écroués à Nuutania, les deux hommes auront, durant un mois, interdiction d’avoir des contacts avec leurs proches pour les besoins de l’enquête. La valeur marchande d’1,5 kg d’ice au fenua est évaluée à environ 150 millions de francs par les enquêteurs.

J-B.C.

Broux 2016-01-23 09:45:00
informer vraiment des dangers et des ravages de cette drogue, la drogue de synthèse « la plus violente du moment »
car la jeunesse ainsi que les familles rurale toute entière court un risque qui menace la future prospérité de ces communautés .
"médicament qui rend fou",
Produit aussi addictif que dangereux dépendants, parfois dès la première prise.

Explosion du trafic et de la consommation dans le Pacifique

Ces dernières années, l’ice a littéralement submergé la région du Pacifique. En Australie et en Nouvelle-Zélande, les saisies ont explosé d’une année à l’autre.

L'adjoint au Commissaire de Police de Victoria, Graham Ashton, évoquant les problèmes de gangs liés au trafic de l’ice, déclarait au mois d’avril au quotidien national The Herald Sun : « Il est clair que la jeunesse rurale toute entière court un risque, qui menace la future prospérité de ces communautés ».

En Polynésie aussi, les affaires de trafic et de laboratoires clandestins locaux font régulièrement la une des journées depuis plusieurs années.

Ainsi, tout récemment, la cour de Papeete a jugé plusieurs personnes dans le cadre d’un trafic d’ice, en provenance du Mexique. Le principal prévu a écopé de dix ans de prison et cinq ans d’interdiction de séjour.

Retrouvez le reportage en images de Polynésie 1ère
Retrouvez le reportage en images de Sheima Riahi et Maurice Segu pour NC1ère :
Martin 2016-01-23 08:13:00
Qu’est-ce que l’ICE ?
Pervitine en République tchèque, yaa baa en Asie du Sud-Est, crystal meth, crystal glass, chicken feed, crack mexicain… La liste des surnoms est longue pour le "médicament qui rend fou", cette poudre blanche et cristalline sans odeur et au goût amer, plus communément désignée sous le nom de "ice".

Produit aussi addictif que dangereux, il s’agit d’un dérivé de la méthamphétamine, qui peut être fumé, sniffé ou injecté. La poudre peut aussi être compressée sous forme de comprimés. Les effets sont extrêmement puissants et beaucoup de consommateurs rapportent être devenus très rapidement dépendants, parfois dès la première prise.

La drogue de synthèse « la plus violente du moment »
Dans les années 2000, on parlait déjà de "drogue de synthèse la plus violente du moment". En 2008, lors de la conférence annuelle de l'Association des chefs de police, des policiers micronésiens révélaient que l’ice était devenue la drogue de prédilection en Micronésie.

Une seule bouffée suffit pour procurer ce qu’on appelle le « flash », c’est à dire un sentiment d’euphorie, associé à une forte excitation sexuelle. Cet état peut durer plus de huit heures. S’ensuit alors la « descente », avec anxiété, hallucinations, paranoïa, voir même des envies de suicide.

A long terme, un usage régulier peut souvent se révéler dévastateur : altération de la circulation sanguine et du rythme cardiaque, troubles cardio-vasculaires, lésions irréversibles des organes comme les reins ou le foie, lésions cérébrale
yan 2015-07-20 12:24:00
c est toujours les pauvres qui souffre et qui son puni .il faut a tt prix empecher l ice de rentrer sur le territoire cette merde est responsable de plein de drame tant moral, physique,social et sur la santé beaucoup de pays son touché par ce produit les usa le savent bien l ice est destructeur quand on vois avec quoi c est fabriquer et le prix de fabrication on se demande comment des gens peuvent en consommer .il faut vraiment que les autorités mettent tt en oeuvre pour ne pas laisser ce produit detruire les jeunes et moins jeunes de tahiti.je pense que cette belle iles merite mieux
Tooro bubule 2015-07-16 14:14:00
Aucune différence avec les importateurs d'alcool et de cigarette, sa tue autant.
bac a lolo 2015-07-16 13:58:00
Heureusement que fournir de l'alcool aux jeunes ne se termine pas en prison.
1Con Nu 2015-07-16 10:41:00
Protégeant la jeunesse du Fenua !! Punissant ce fléau !
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete