Salon du livre – Le livre en concurrence avec l’ordinateur, la tablette et le smartphone

    lundi 23 novembre 2015

    Ouvert jeudi dernier dans les jardins de la Maison de la culture, le Salon du livre a refermé ses portes hier sur un nouveau succès. Selon Christian Robert, cette 15e édition était meilleure que la précédente, et il promet que celle de l’année prochaine sera encore meilleure.
    Hier après-midi, satisfait, le président de l’Association des éditeurs de Tahiti et des îles confiait : “On est sur une pente ascendante et on est très contents. On a fourni beaucoup d’efforts pour construire cet événement et, visiblement, le public y a été sensible. Nous pensons avoir produit des animations de qualité et tout le monde ressort enchanté du salon. Et les éditeurs ont réalisé de très bonnes ventes.”
    Si la crise économique pouvait laisser craindre que le budget culture des familles en pâtisse, le livre semble en réalité souffrir davantage de l’accaparement des multimédias : “La crise du livre est plus due à une grande concurrence sur les temps de loisirs. Aujourd’hui, on passe toujours plus de temps sur son ordinateur, sur sa tablette, sur son Smartphone. Et tout ce temps-là n’est pas passé à lire. Il y a une dizaine d’années, on lisait ou on regardait la télé, c’est tout. Aujourd’hui, les gens délaissent la télé pour aller sur leur tablette ou sur Facebook. C’est très chronophage. Et la journée est toujours de 24 heures. Malgré tout, on se rend compte que les gens rentrent plus profondément dans les livres. On est désormais plus attaché au fond qu’à la forme. À une époque, on vendait des livres au kilomètre surtout pour décorer la bibliothèque et pour dire : je l’ai. Aujourd’hui, et c’est peut-être la crise qui veut ça, on va au bout du livre. On achète un livre et, en plus, on le lit. C’est plutôt satisfaisant.” 

    J.L.M.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete