Habillage fond de site

Le Salon du livre conjugué au rythme des îles

mercredi 11 septembre 2019

Pour l’association des éditeurs de Tahiti et ses îles (Aeti), la maison de la culture et le Centre de lecture, le Salon du livre est une belle occasion de sensibiliser les jeunes à la lecture, avec des ateliers d’illustration et d’écriture, des projections de films et documentaires, des animations, des concours… Photo : Damien Grivois

Pour l’association des éditeurs de Tahiti et ses îles (Aeti), la maison de la culture et le Centre de lecture, le Salon du livre est une belle occasion de sensibiliser les jeunes à la lecture, avec des ateliers d’illustration et d’écriture, des projections de films et  documentaires, des animations, des concours… Photo : Damien Grivois


La 19e édition du Salon du livre se tiendra à la Maison de la culture du 14 au 17 novembre. En progression constante, la manifestation s’inscrit dans une volonté d’initier le jeune public à la lecture. Cette année, les îles et leurs histoires seront à l’honneur, via la valorisation des littératures insulaires.

“Le thème retenu pour ce salon 2019 est Histoires d’îles. L’occasion, pour les littératures insulaires, de se rencontrer, de se découvrir, d’échanger et de se retrouver autour de ce qui les rapproche, les unit mais aussi de ce qui les rend unique.”

Le président de l’association des éditeurs de Tahiti et ses îles (Aeti), Christian Robert, a présenté, mardi matin à Papeete, les grandes lignes du programme de la 19e édition du Salon du livre, qui se tiendra à la Maison de la culture du 14 au 17 novembre.

Une quinzaine d’invités, auteurs, illustrateurs, artistes et acteurs du monde du livre proposeront, lors du salon, des présentations d’ouvrages, des rencontres, des tables rondes et des séances de dédicaces.

“Des ateliers d’illustration et d’écriture, des projections de films et documentaires seront proposés au public, avec un programme d’animations spécifique dédié à la jeunesse et aux familles le week-end”, précise Christian Robert, soulignant la volonté de Lire en Polynésie d’une part de se décentraliser, d’autre part de renforcer ses actions envers les jeunes générations.

À l’instar du Festival international du film d’Océanie (Fifo), le Salon du livre ambitionne de devenir, presque 20 ans après sa création, un événement culturel majeur du Pacifique, avec un retentissement médiatique national. “L’idée est de faire reconnaître la littérature polynésienne et générer un véritable marché du livre”, indique la responsable de l’organisation du salon, Marie Kops, qui table sur environ 6 500 à 7 000 visiteurs (ils n’étaient que 3 000 en 2002), les scolaires représentant à eux seuls un flux de près de 2 000 visiteurs.

 

Partenariat fructueux avec l’éducation

 

Selon l’association des éditeurs de Tahiti et ses îles, le Salon du livre s’inscrit dans une volonté générale d’initiation du jeune public à la lecture. “Il est certain que des ateliers d’écriture, de lectures, de rencontres avec des professionnels des métiers du livre apportent une proximité avec les jeunes et ne peut que susciter leur intérêt”, estime Rainui Tirao du Centre de lecture (CLE).

“Près d’un an à l’avance, nous définissons ensemble des pistes de travail et des préconisations d’auteurs ou d’illustrateurs à inviter.” Cette antenne de la direction générale de l’éducation et des enseignements (DGEE) collabore pour la cinquième année consécutive avec Lire en Polynésie.

Tandis que l’AETI organise le séjour des intervenants confirmés, les équipes du Centre de lecture réalisent un travail de fond auprès des chefs d’établissement, enseignants et professeurs.

“La rencontre avec un auteur ou un illustrateur reste un moment fort et ludique, l’occasion d’un échange créatif, littéraire et artistique”, insiste Christian Robert. “Il s’agit d’offrir une expérience singulière du livre au travers de ces rencontres.” Cette année, le Salon du livre accueillera trois invités auteurs et illustrateurs en provenance de l’Hexagone.

Les 46 rencontres organisées sur le salon ainsi que dans les établissements scolaires de Tahiti et Raiatea devraient permettre de toucher cette année plus de 1 000 élèves, selon les organisateurs.

Co-organisé par l’association des éditeurs et la Maison de la culture, le Salon du livre a également pour objectif de favoriser la reconnaissance des acteurs des métiers du livre par les visiteurs et les invités. “Il s’agit de fédérer ces métiers, de faire exister la production littéraire locale et de soutenir la filière du livre”, explique Lire en Polynésie qui veut s’inscrire dans une politique d’ouverture régionale.

 

D.G.

Pour en savoir plus : page Facebook Lire en Polynésie

 

salon du livre

Prenez la plume pour une chronique des îles

À l’occasion du Salon du livre, les organisateurs lancent un concours d’écriture sous la forme de chronique en partenariat avec Tahiti Infos et Polynésie la Première.

Les participants devront écrire en français ou dans l’une des langues polynésiennes une chronique sur la thématique des îles. Ils devront envoyer leur texte (3 000 signes maximum) avant le 20 octobre, texte qui sera soumis à un comité de lecture. Les 10 à 15 textes retenus seront ensuite présentés au vote du public pour le prix du public, puis à un jury composé d’écrivains, journalistes et membres de l’association des éditeurs pour le prix du jury.

Conditions, règlement et formulaire de participation sur le site : www.lireenpolynesie.pf.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete