Habillage fond de site

Salon du tourisme : la concurrence aérienne tout bénéf’ pour les îles

vendredi 8 février 2019

Quelques minutes après l’ouverture, une file d’une centaine de mètre s’est formée devant le stand d’Air Tahti (Photo Florent Collet LDT)

Ambiance particulièrement festive ce vendredi matin à Mamao pour l’ouverture du 22ème salon du tourisme. Depuis 11 ans maintenant, la recette du succès reste la même. Les visiteurs viennent faire des bonnes affaires en profitant de réductions dans les pensions de famille et hôtels tous réunis en un seul et même lieu, pour comparer et tirer bénéfice de cette concurrence et surtout  saisir les meilleures opportunités sur les billets d’avion à des prix inégalés durant le reste de l’année. Mais cette année les sourires sont un peu plus éclatants et sincères, les arrivées de french bee puis united airlines ont fait drastiquement baisser le prix du billet entre la Polynésie et l’Amérique ou l’Europe. Certains esprits chagrins craignaient que les Polynésiens en profitent pour délaisser les îles et que les touristes arrivées d’Europe par des vols bons marchés n’aient pas le pouvoir d’achat pour dépenser dans les îles, il n’en est rien, les derniers du chiffres des visiteurs internationaux l’ont confirmé « 2018 aura été une année exceptionnelle sur le plan touristique avec une croissance qui devrait dépasser les 7% et un nombre de touristes qui a dépassé la barre symbolique des 200 000, cap que nous n’avions pas dépassé depuis10 ans. Nous attendons les chiffres définitifs mais nous devrions avoisiner les 210 000 touristes sur 12 mois ! » s’est ainsi réjouie Nicole Bouteau, la ministre du Tourisme lors de son discours inaugural vendredi. Et les îles profitent  largement de cette embellie « On voit qu’il y a une vraie dynamique au-delà des îles habituelles que sont Tahiti, Moorea et Bora Bora. On le voit sur 2018, les îles même les plus éloignées ont des taux d’occupation, y compris dans les pensions de famille ce qui est un phénomène nouveau, qui est excellent. C’est une bonne dynamique mais il faut continuer à se serrer les coudes et rester mobilisés. »

Ils étaient ainsi plusieurs centaines hier à se précipiter sur les 270 stands, hôtels luxueux, pensions familiales ou prestataires. Une file s’étirait sur près d’une centaine de mètres pour aller prendre ses billets d’avions au stand d’Air Tahiti « C’est ma mission de la matinée, ce n’est pas grave si je dois patienter une heure. Nous partons en famille à Mataiva pendant les prochaines vacances et prendre les billets sur le salon nous permet de faire une belle économie » se réjouissait un père de famille. Colette, la gestionnaire de la seule pension du petit atoll de Kauehi avait déjà quasiment rempli toutes les dates disponibles une heure après l’ouverture du salon « Nous remplissions surtout sur les dates du salon, après c’est beaucoup plus calme. L’effet french bee n’est pas encore arrivé jusqu’à Kauehi. » Après la concurrence internationale, le prochain salon sera peut être placé sous celui de la concurrence locale avec l’arrivée de Islands Airlines. Reste que les questions quant à la délégation de service public soulevées après l’autorisation forcée par le tribunal de la desserte à la compagnie de Bill Ravel n’ont pas encore été tranchées « J’imagine que le ministère des transports est en pleine réflexion la dessus et que les choses ne devraient pas trop tarder maintenant car le concurrent a annoncé qu’il desservait à partir de la fin d’année. Donc il est plus qu’urgent que ces régles soient maintenant définies. »nous a indiqué Manate Vivish, le directeur général d’Air Tahiti.

 

FC

Retrouvez tous les détails de cette 22ème édition du salon du tourisme dans notre édition papier de lundi.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete