Habillage fond de site

Sanquer vs Teriitahi : que la meilleure gagne !

lundi 6 mars 2017

 Jacquie Graffe

Samedi dernier, le maire
de Paea, Jacquie Graffe,
a officialisé la candidature
de Tepuaraurii Teriitahi
aux élections législatives
et celle de son suppléant
Gaston Tunoa, premier adjoint de la mairie de Papara. (© Jennifer Rofes)


Jacquie Graffe (Tapura huiraatira) a présenté sa propre candidate aux élections législatives de la 2e circonscription : Tepuaraurii Teriitahi, conseillère municipale à Paea. Édouard Fritch, de son côté, avait déjà présenté Nicole Sanquer-Fareata au nom du Tapura. Chaque partie accuse l’autre de ne pas avoir respecté le choix du plus grand nombre.

Devant plusieurs administrés venus le soutenir, Jacquie Graffe a annoncé samedi dernier au matin les candidatures de Tepuaraurii Teriitahi et de son suppléant Gaston Tunoa aux élections législatives du mois de juin.
Le maire de Paea a décidé d’officialiser la candidature de sa protégée bien qu’Édouard Fritch ait choisi de présenter Nicole Sanquer comme candidate Tapura. Pour le maire de Paea, il ne s’agit pas d’un désaveu, car il affirme faire toujours parti du groupe Tapura, mais plutôt du respect de la parole donnée.

À ce sujet, l’un de ses partisans a avancé qu’Édouard Fritch était le François Fillon polynésien : “Quand il a créé son parti, il a assuré qu’il ne ferait pas comme Gaston Flosse, à décider de tout, or il fait exactement la même chose. Il devrait faire attention car 2018 arrive à grands pas et pour ma part, je n’ai plus envie de voter pour lui.”

La candidate Tepuaraurii Teriitahi va plus loin en revenant sur le discours tenu par le président du Pays le 18 février lors de l’homologation de la fédération Tapura à Paea. “Édouard Fritch est venu ici même. Il s’est engagé publiquement à remettre en jeu les candidatures. Il a pris cet engagement devant les adhérents qui étaient là, en disant qu’il allait réunir un comité pour rediscuter la candidature de Nicole Sanquer et la mienne. Jusqu’à aujourd’hui, aucun rendez-vous en ce sens n’a été fixé. Le tavana fait partie de ce bureau exécutif, il fait partie de ce conseil politique mais il n’a reçu aucune invitation. Cela veut dire que cette réunion n’est même pas programmée”, a-t-elle rappelé en précisant que, s’il y a un manque de respect, il ne vient pas de la commune de Paea.

 

“Nous avons été respectueux de la procédure“

 

Jacquie Graffe affirme que cela fait des mois qu’il n’arrive pas à dialoguer avec le président du Pays. “Nous avons été respectueux de la procédure. Nous préparons notre candidate depuis novembre 2015, bien avant qu’Édouard Fritch propose la candidature de Nicole Sanquer. Nous lui avons envoyé sept courriers au total en demandant d’organiser une primaire pour que le candidat Tapura aux élections législatives soit le candidat des électeurs. Pas de réponse. Nous avons demandé que Nicole Sanquer et Tepuaraurii Teriitahi puissent toutes deux se présenter sous l’égide du Tapura et que la gagnante du premier tour soit soutenue par l’autre. Pas de réponse. Nous avons donc considéré qu’il s’agissait d’un refus, c’est pourquoi nous sommes là.”

Quant à savoir si Jacquie Graffe et ses candidats soutiendront Nicole Sanquer en cas de victoire, la réponse vient des partisans : “Ça ne sera pas à nous de soutenir Nicole mais bien à eux de soutenir notre candidate parce que nous serons en tête.”
Une affirmation que semble partager le maire de Paea qui s’amuse à dire qu’il a toujours été chanceux. “Il suffit de 3 000 voix à Paea et 1 000 voix à Papara pour que Tepuaraurii Teriitahi soit au second tour.” Les paris sont lancés. 

 

Jennifer Rofes

34
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete