Habillage fond de site

La santé de Hainan Group de plus en plus inquiétante

vendredi 2 février 2018

2017-10-21-HAINANAIRLINES-1-c6bdd10201jpg.

Après la signature en 2016 d’un protocole d’accord entre les deux hommes, et le rachat de deux hôtels de luxe au fenua, le président de Hainan Group, Wang Jian, avait à nouveau rencontré Édouard Fritch en octobre dernier. (© présidence)

La situation financière du groupe chinois Hainan est de plus en plus mauvaise. Alors qu’il y a un mois, le géant chinois du tourisme annonçait la vente de six milliards de dollars d’actifs dans l’immobilier pour faire face à ses échéances, le chiffre est aujourd’hui de 16 milliards de dollars d’actifs qu’il lui faut vendre avant juin 2018 pour payer ses dettes et s’éviter une crise de liquidités. C’est ce qu’a révélé le site économique Bloomberg au cours de la semaine.

La dette à courte échéance du groupe se monterait à 29,4 milliards de dollars, plus que ses liquidités et ses revenus ne peuvent couvrir.

Depuis le 19 janvier dernier, cinq des sociétés majeures du groupe ont suspendu leur cotation en bourse. Parmi elles, Hainan Airlines Group et HNA-Caissa Travel Group, en qui le Pays avait cru voir un espoir de développement.

Une lettre d’intention avait été signée en 2016 pour développer un hôtel et un golf de neuf trous à Atimaono ; Hainan Airlines devait desservir la Polynésie française depuis la Chine. Mais dès novembre dernier, le groupe avait annoncé son intention de revendre un grand nombre de ces propriétés, et notamment les deux resorts polynésiens, le St Regis de Bora Bora et le Hilton de Moorea, achetés à Louis Wane en avril 2016.

 

 

Près de 1000 milliards de francs à rembourser avant fin mars

 

 

Le groupe Hainan détient un portefeuille diversifié d’actifs dont la valeur, en hausse depuis l’an dernier, est aujourd’hui chiffrée à 190 milliards de dollars, parmi lesquels plus de 14 milliards en immobilier.

Après avoir dépensé des dizaines de millions pour acquérir des parts importantes de grandes entreprises, comme Deutsche Bank (9,9%) et Hilton Worldwide (25%) Hainan Group, qui symbolisait l’appétit insatiable de la Chine pour les acquisitions à l’étranger, fait machine arrière alors que le gouvernement de Xi Jinping sévit contre ce qu’il considère comme des investissements « irrationnels, » écrit Bloomberg.

La semaine dernière, Hainan Group a cédé un immeuble de bureaux de Sydney pour 165 millions de dollars.

Également à vendre, deux terrains de Hong Kong achetés l’an dernier pour l’incroyable somme de 1,8 milliard de dollars, deux immeubles de bureau dans le quartier des affaires de Canary Wharf à Londres, ainsi qu’un grand immeuble de rapport sur la 6e Avenue à New York et les deux hôtels polynésiens.

Mais les soldes ne concernent pas que l’immobilier, puisque le groupe a vendu à perte, vendredi dernier, ses parts dans une société de transports américaine. Malgré cela, il manquerait à Hainan Group 2,4 milliards de dollars sur les 10,3 milliards de dollars (près de 1000 milliards de francs) d’échéances du seul premier trimestre 2018.

 

 

C.P.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon-vous, qui sera élue Miss Tahiti 2018 ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete