Sapinus Pro – Cinq Tahitiens au round 3

lundi 1 juin 2015

Après trois ans d’absence, la Sapinus Pro est de retour. Cette année, la vague polynésienne fait office de deuxième étape du SUP World Tour, après la Sunset Pro, qui s’est déroulée à Hawaii. Avec Atamu Conti et Tehotu Wong, qui ont gagné leur place pour le “main event” à l’issue des “trials” samedi, dix Tahitiens étaient en lice hier matin à l’amorce du round 1. 
Au terme de celui-ci et des repêchages du round 2, cinq locaux se sont qualifiés pour participer, aujourd’hui, au round 3. 
Après une rapide cérémonie d’ouverture, la Sapinus Pro a débuté samedi matin. Une vingtaine 
de compétiteurs polynésiens, hawaiiens et néo-zélandais se sont affrontés dans des vagues de plus de trois mètres. Seul mauvais point, la direction de la houle qui était mal orientée. Trop à l’Ouest, elle a généré des vagues fermées au dernier “bowl”. Le Hawaiien Kealii Mamala a remporté la première place des “trials”, mais les Tahitiens ont tenu leur rang avec les qualifications de Tehotu Wong et de Atamu Conti pour le “maint event”. Celui-ci a débuté, hier matin, dans des conditions agitées. Seuls, côté tahitiens, Vetea David et Atamu Conti, décidément surprenant, gagnaient leur série du round 1 pour se qualifier directement au round 3. Les huit autres étaient tenus de passer par les repêchages du round 2 pour tenter de poursuivre leur parcours à la Sapinus Pro. Trois d’entre eux, Nainoa David, Patrice Chanzy et la star locale Poenaiki Raioha, évitaient le piège d’une élimination prématurée pour porter la présence tahitienne à cinq éléments au round 3. 
Grosse surprise, hier, avec l’élimination au round 2 du champion du monde en titre Kai Lenny, mais la vague de Sapinus n’a jamais réussi au Hawaiien. Un autre des favoris de la compétition avec Poenaiki Raioha, le Hawaiien Noa Ginella, sera lui bien présent au round 3. 
Le vent devant se renforcer aujourd’hui, rien ne garantit que le round 3 sera bien lancé ce matin. Mais si c’est le cas, on aura au moins un Tahitien au quatrième round puisque Atamu Conti et Patrice Chanzy seront directement opposés. Mais Vetea et Nainoaiki David et surtout Poenaiki Raioha ont les arguments pour se qualifier également pour le round 4. L’élimination de Kai Lenny ouvre des perspectives aux Tahitiens et en particulier à Poenaiki qui avait pris la deuxième place de la Sapinus 2012 alors qu’il n’avait que 15 ans. 

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete