Habillage fond de site

Il se fait la belle de Nuutania pour profiter des fêtes de fin d’année

vendredi 12 janvier 2018

tribunal évadé

“J’ai bu et fumé, après je ne voulais plus rentrer”, a expliqué le prévenu. (© Florent Collet)

Comme l’explique le procureur, T.K. était “un nanti” de Nuutania. Profitant d’un M.O.P (main-d’œuvre pénitentiaire), il pouvait sortir les jours de semaine de prison afin d’aller travailler au sein de service de collecte des ordures de la mairie de Faa’a et obtenir un revenu dont rêveraient beaucoup de détenus.

C’est ce qu’il fait le 4 décembre en partant sur un des vélos mis à la disposition par l’établissement pénitentiaire.
Il effectue donc sa demi-journée de travail, mais après la pause déjeuner, il décide d’aller faire un crochet en ville.

Il y rencontre un ami qui lui propose de boire une bière, puis de fumer du paka.

“Après, je ne voulais plus rentrer”, explique T.K.. Le prévenu a profité de l’aide de ses amis et sa famille pour subsister, il n’a en revanche pas voulu entendre leurs conseils l’incitant à regagner sa cellule. “Je voulais encore profiter”, reconnaît le jeune homme de 24 ans.

Un ami d’école lui offre dix boîtes de paka. Il les revend et s’achète deux sachets d’ice. “C’était pour le réveillon”, admet-il, car la cavale va durer pendant toute la période des fêtes.

Le 4 janvier, son oncle finit par le convaincre de rentrer. Après un dernier tour au fast-food, il est de retour à Nuutania, où il est envoyé pour 15 jours en cellule disciplinaire.

“Est-ce que vous pensez que l’établissement pénitentiaire est comme un hôtel ? Vous faites ce que vous voulez, comme vous voulez, quand vous voulez ?”, s’agace le président du tribunal car T.K. n’en est pas à sa première évasion.

En février 2017, il avait déjà été condamné à cinq mois supplémentaires pour ne pas être retourné en détention après une journée de permission.

À la barre, le prévenu n’en mène pas large. “J’assume ce que j’ai fait”, lâche-t-il.

Il est également jugé pour abus de confiance pour ne pas avoir ramené le vélo de la prison après l’avoir laissé à garder à un ami pêcheur disparu depuis.

“Des faits simples et infiniment décourageants” pour le procureur. “Vous avez gâché vos chances de vivre mieux à Nuutania jusqu’à la fin de votre peine. Ce n’est pas très malin.”

Il a requis dix mois de prison ferme pour l’évasion et deux mois pour le vélo. Une peine qui a complètement été suivie par le tribunal. L’homme, condamné pour des vols en récidive à purger une peine de deux ans, n’est pas prêt de retourner faire du vélo sur la route de Nuutania.

F.C.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete