Habillage fond de site

La seconde vie de Joshua de Bernard Moitessier

mercredi 15 mai 2019

Joshua, désormais monument historique, à quai à La Rochelle. (© DR)

Joshua, désormais monument historique, à quai à La Rochelle. (© DR)


Joshua, le célèbre bateau, est toujours sur les flots. Il appartient désormais à la ville de La Rochelle. Le 21 juin 1969, barré par Bernard Moitessier, il gagnait Papeete après un demi-tour du monde, engagé dans le Golden Globe Challenge.

Joshua, le célèbre bateau, bien connu à Tahiti et en Polynésie, du non moins célèbre navigateur Bernard Moitessier, est toujours sur les flots, dans l’Hexagone.

L’Association des amis du musée maritime de La Rochelle (AAMMLR), domiciliée… place Bernard Moitessier, présidée par Joël Le Laic, est à la recherche d’informations, en tout genre, sur le navigateur et son désormais monument historique de bateau. Cette association s’occupe de Joshua, qui appartient désormais à la ville de La Rochelle.

Tous les ans, le bateau sort de l’eau pour être caréné, repeint et pour les entretiens courants.

Il y a eu des soucis de corrosion, cette année, informe Nicolas Guyon, un des membres de l’AAMMLR, de passage récemment à Tahiti, en “éclaireur”, venu chercher notamment des informations à La Dépêche de Tahiti.

Joshua navigue toujours sept mois par an, à la journée ou sur plusieurs jours, barré par les membres de l’association, avec quatre passagers à bord, soit six personnes maximum.

“En tant que monument historique, on ne peut pas faire ce que l’on veut. ‘Cycloné’ au Mexique, on ne peut pas toucher à la bosse qu’il a eue. Il doit rester en l’état”, explique Nicolas Guyon.

 

“Tout sauf un bateau de course”

 

Véritable “bateau-poubelle” avec des poteaux télégraphiques comme mât et des câbles EDF en gréement dormant (lire encadré), Joshua est “un bateau rustique”.

“C’est tout sauf un bateau de course”, résume Nicolas Guyon. Mais le bateau possède tout de même le matériel de sécurité nécessaire, indispensable pour transporter des passagers.

“La moindre manœuvre demande pas mal d’efforts, le bateau est lourd mais une fois lancé, c’est un bateau de longue croisière.”

Reconnaissable entre mille avec sa coque rouge, le Joshua de Moitessier est le premier des 70 exemplaires fabriqués par les chantiers Meta, qui sort pour les 50 ans du Vendée Globe, un “Joshua by Meta”, tout neuf à l’ancienne.

L’original est visible soit au musée maritime, à quai, soit au port des minimes, le port moderne de La Rochelle, et participe également à beaucoup d’événements nautiques.

Le mana de Joshua est prestigieux, pour les amoureux de la voile.

“Déjà, quand j’ai découvert le bateau, je ne pensais pas que c’était l’original, et il y avait un attroupement autour. Dès qu’on arrive dans un port avec Joshua, il y a tout le temps du monde à quai pour dire bonjour à Joshua. En navigation, des voiliers changent de cap pour venir à côté car ils ont reconnu le bateau. Joshua est connu par la majorité des voileux. C’est amusant, cette sympathie qu’on ne soupçonne même pas. L’histoire de Bernard Moitessier est toujours très vive dans la mémoire des gens, et pourtant, cela s’est passé il y a 50 ans.”

C’est en effet le 21 juin 1969 que Joshua, barré par Bernard Moitessier, gagnait Papeete après avoir fait un demi-tour du monde à l’issue de la première course autour du monde, en solitaire et sans escale, le Golden Globe Challenge.

 

Christophe Cozette

 

• Association des amis du musée maritime de La Rochelle : www.aammlr.com

 

joshua moitessiier

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, qui sera élue Miss Tahiti 2019 :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete