Habillage fond de site

Secosud : le feuilleton continue

mercredi 20 septembre 2017

secosud électricité EDT

(© archives LDT)

Après l’éviction de Jonas Tahuaitu, conseiller municipal de Teva i Uta, de son poste de suppléant au sein du syndicat pour l’électrification des communes du sud de Tahiti (Secosud), le 27 avril, et les recours de la société Teva rua nui quant à l’attribution du marché de distribution d’électricité au profit d’EDT, le tribunal administratif de Papeete était à nouveau sollicité par le Secosud, hier matin, mais cette fois-ci, à propos de l’élection de son vice-président.

Wilfred Tavaearii, maire de Taiarapu-Ouest, avait été élu, le 12 juillet, après trois tours, vice-président.

Un résultat remis en cause par son concurrent au poste, Alain Sangue, le haut-commissariat et le rapporteur public. Ainsi, ce dernier a demandé l’annulation de la mise en poste de Wilfred Tavaearii au profit de son adversaire, au motif suivant : “Le Secosud est un établissement public, (…) les votes se font à scrutin secret et à la majorité absolue, pas par rapport à l’effectif mais en fonction du nombre de suffrages exprimés. Les votes nuls ou blancs ne sont pas pris en compte.”

Citant la loi, le rapporteur public a ainsi analysé les résultats, affirmant que “donc dès le premier tour, les votes donnaient la majorité absolue à M. Sangue”.

Lundi prochain, le tribunal administratif tranchera en faveur de l’un des deux hommes. Si Alain Sangue venait à être élu, il a tenu à rappeler son engagement aux côtés du président du  syndicat intercommunal, Anthony Jamet. 

Claire Allavena

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete