Secosud poursuit les négociations avec EDT et Teva Rua Nui

    mercredi 18 janvier 2017

    secosud électricité EDT

    Secosud doit prendre sa décision avant le 13 février au plus tard pour confier à un délégataire la fourniture d’électricité à ses communes membres. (© DR)

     

    On prend les mêmes et on recommence. Le choix de l’attributaire de la fourniture d’énergie au Syndicat des communes du sud de Tahiti (Secosud) pour les 17 prochaines années devra se faire entre les deux candidats issus de l’appel d’offres, EDT-Engie et Teva Rua Nui.

    La semaine dernière, le président du conseil syndical du Secosud, Anthony Jamet, avait proposé une négociation directe avec EDT-Engie, mais il avait été contré par cinq voix contre trois.

    Entre-temps, les juristes du Secosud, qui dans un premier temps semblaient mettre en doute la crédibilité de Teva Rua Nui, ont finalement déconseillé la voie de la négociation directe, car la disposition du code général des collectivités territoriales (CGCT) permettant cette option a été abrogée l’année dernière.

    Hier matin, le conseil syndical a décidé par quatre voix pour et quatre abstentions de poursuivre les négociations avec les deux fournisseurs potentiels, en “allant dans le sens de l’amélioration des propositions au bénéfice des abonnés de Secosud”, indique Jacqui Drollet. “L’élément nouveau, dit le maire de Hitia’a, c’est que l’ensemble du conseil syndical est invité à participer à cette poursuite des négociations, qui va avoir lieu certainement à partir de vendredi matin.”

    Anthony Jamet précise : “Nous avons voulu jouer la transparence, et en ce qui me concerne, j’ai toujours eu pour objectif de faire participer le maximum de monde, pour éviter tout quiproquo. Donc nous avons désigné un représentant par commune : pour Hitia’a o te Ra, Jacqui Drollet, pour Teva i Uta, Alain Sangues, pour Taiarapu-Ouest, Gérard Parker, et moi-même pour Taiarapu-Est. Et en réponse à certains qui nous reprochent un défaut de communication, nous avons élargi ce comité en intégrant le maire de Taiarapu-Ouest, Wilfred Tavaearii, et la maire de Pueu, Annabella Teraitetia. Dans un premier temps, un courrier sera adressé aux entreprises en concurrence, dans lequel figureront les différentes demandes permettant une amélioration de leur proposition initiale. Ensuite, une discussion sera engagée avec les deux impétrants.”

    Le temps presse : la délégation de service public détenue par EDT depuis fin 1988 a déjà été prorogée quatre fois et ne peut pas l’être à nouveau. Elle arrive à échéance le 28 février.

    Sachant que, d’après Jacqui Drollet, le délai de convocation entre la fin des négociations et la réunion du conseil syndical est de 15 jours, Secosud devra prendre sa décision dans les premiers jours de février. 

    “Là où il faut insister, c’est dire que ces négociations devraient aboutir sur des propositions meilleures que les précédentes”, dit Anthony Jamet.

    En attendant, Teva Rua Nui ne semble pas encore rassembler les conditions bancaires nécessaires à l’obtention de la délégation, ni les conditions techniques (matériel, équipes, etc.)

    Selon un proche du dossier, le prix de vente du Kw/h avancé par Teva Rua Nui ne serait tout simplement pas réaliste. Enfin, selon Polynésie 1ère, la gestion et la facturation seraient confiées à… une entreprise métropolitaine, le syndicat intercommunal Énergies Vienne basé à Poitiers.

     

    C.P.

     

     

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete