Le Secosud sous très haute tension

    mercredi 1 février 2017

    secosud

    “Le message qu’on veut faire passer, c’est qu’il puisse y avoir plus de transparence, sans favoritisme au niveau des candidats, qu’on respecte la décision prise par la majorité et que la pression au niveau des votants cesse”, a déclaré Faana Taputu. (© Anne-Charlotte)

    Suite aux révélations de nos confrères de Radio 1 – au sujet de la prise de pouvoir d’Henri Flohr et de Dauphin Domingo à Hitia’a o te Ra et du projet de délibération en faveur de l’éjection de Jacqui Drollet et du conseiller municipal Abel Tehotu du Syndicat pour l’électrification des communes du sud de Tahiti (Secosud) –, les opposants à EDT ont tenu une conférence de presse, hier matin, à la mairie de Teahupo’o.

    Cette initiative, portée par le maire délégué et 2e vice-président du Secosud, Gérard Parker, aux côtés du maire de Taiarapu-Ouest et titulaire, Wilfred Tavaearii, de son suppléant et conseiller municipal, Faana Taputu, et d’Abel Tehotu, visait à “dénoncer certaines manœuvres”, comme le souligne un communiqué transmis à l’issue de la rencontre.

    Avec Annabella Teraitetia et Jacqui Drollet, ils sont cinq, contre trois, à avoir rejeté la candidature d’EDT proposée par le président du syndicat et maire de Taiarapu-Est, Anthony Jamet. Le motif ? L’autre société en lice, Tevarua Nui, aurait fait une meilleure offre, incluant une baisse des prix significative.

    “Notre objectif, c’est que la population puisse avoir accès à une électricité la moins chère possible. Ce qu’on craint, c’est que les représentants du Secosud à Hitia’a o te Ra changent pour obtenir une majorité en faveur d’EDT, alors qu’on est à quelques jours de la signature et du choix définitif, qui doit intervenir le 12 février”, précise Faana Taputu, pointant du doigt un manque de transparence et de concertation au sein de la commission.

    Selon l’élu, comme cela est d’ailleurs précisé dans le communiqué, les opposants à EDT subiraient “toutes sortes de pressions” depuis le 10 janvier, par téléphone et à leur domicile, évoquant des “hommes de main” du gouvernement et des partis politiques.

    “Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Je crains qu’il y ait une magouille derrière, parce qu’on ne nous tient au courant de rien depuis plus de deux semaines. Pourquoi se détourner de la volonté de la majorité ? Je me pose la question !”, lance Gérard Parker.

    Au-delà des clivages politiques, tous s’interrogent. “Pendant les réunions, quand on regarde, on est à la limite du délit de favoritisme. Ce ne sera pas forcément nous qui allons porter plainte, mais plutôt Tevarua Nui. J’espère que le président prendra la bonne décision, mais je pense que c’est mal parti”, confie Faana Taputu.

    De son côté, Abel Tehotu reste perplexe. “Je suis étonné par le ralliement de Dauphin (Domingo, NDLR) et Henri (Flohr, NDLR), alors qu’ils ne s’entendaient pas avant. C’est suspect”, déclare-t-il.

    Demain matin, tous les regards seront donc tournés vers la réunion du conseil municipal de Hitia’a o te Ra, dont l’issue déterminera si EDT reste dans la course. 

     

     

    A.-C.B.

     

    anthony jamet réponse secosud

    Cliquez sur l’image pour l’agrandir

     

     

     

     

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete