Habillage fond de site

SGARP – Pour une retraite “minimum de 100 000 F”

jeudi 9 mai 2019

Le syndicat veut “favoriser les salariés retraités ayant cotisé au moins 15 ans et qui ont une retraite comprise entre 80 001 et 100 000 Fcfp.” Photo : Jenny Hunter

Le syndicat veut “favoriser les salariés retraités ayant cotisé au moins 15 ans et qui ont une retraite comprise entre 80 001 et 100 000 Fcfp.” (Photo : Jenny Hunter)

Le Syndicat général autonome des retraités de Polynésie (SGARP) plaide pour “un minimum retraite à 100 000 francs par mois sur trois ans”.

Le syndicat qui siège désormais au Conseil d’orientation et de suivi des retraites (COSR) –toute nouvelle instance ayant pour vocation de surveiller l’évolution des régimes de retraites et de formuler des propositions pour assurer leur solidité financière et leur fonctionnement solidaire– compte bien faire entendre sa voix.

“Si quelques améliorations ont été apportées dans la rédaction du second projet de réforme voté à l’assemblée, le SGARP considère que l’on est loin d’une situation de justice et beaucoup d’anomalies subsistent”, souligne le syndicat dans un communiqué.

Le SGARP interpelle tous les acteurs et demande une amélioration des petites retraites et notamment des anciens salariés qui ont cotisé au minimum 15 ans ; une amélioration globale des pensions qui ont perdu plus de 10 % de valeur en pouvoir d’achat en douze ans.

Le syndicat insiste sur un point : “favoriser les salariés retraités ayant cotisé au moins 15 ans et qui ont une retraite comprise entre 80 001 et 100 000 F”. Pour eux, la SGARP demande la mise en place d’un minimum retraite à 100 000 F sur trois ans, différent du minimum vieillesse.

Le syndicat a fait estimer le montant de cette mesure : “Cela coûterait environ 220 millions de F à répartir sur trois ans”. Le SGARP souligne que le financement pourrait se faire à partir de la dette du Pays au titre de l’allocation complémentaire de retraite, d’une contribution assise sur les points gratuits de la tranche B et une éventuelle “petite” augmentation en cotisations.

À noter qu’à compter du 1er juillet 2019, l’âge légal de la retraite est fixé à 60 ans. Il sera repoussé de 6 mois au 1er janvier de chaque année suivante. Il sera donc de 62 ans en 2023. Parallèlement, la durée de cotisation passe progressivement de 35 à 38 ans avec un allongement de 9 mois par an.

Il faudra désormais cumuler les deux conditions d’âge et d’annuités pour bénéficier du taux plein à 70 %.

 

LDT

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete