Signature de la convention de partenariat Bpifrance

    samedi 19 décembre 2015

    Le ministre de la Relance économique, de l’Économie bleue, de la Politique numérique, de la Promotion des investissements, Teva Rohfritsch, en mission à Paris, a signé, hier, une convention de partenariat portant sur la création d’un dispositif financier public d’accompagnement du développement des TPE et des PME polynésiennes, afin de renforcer la dynamique économique du Pays.
    Cette convention a pour objectif la création d’une offre de “Prêt de développement Polynésie française” visant à proposer un outil de financement répondant aux besoins spécifiques des entreprises polynésiennes en croissance et contribuant ainsi à soutenir leurs priorités stratégiques.
    Plus précisément, il s’agit de mettre à disposition des entreprises polynésiennes une offre de prêt destinée à la couverture des dépenses de développement dont la nature risquée (dépenses immatérielles, besoin en fonds de roulement, petit matériel à faible valeur de gage) est difficilement financée par les établissements financiers classiques sur une longue durée.

    Enrichir les dispositifs d’accompagnement financier des entreprises
    Ce prêt de 1,2 million de francs à 6 millions de francs, d’une durée de 5 ans dont un an de différé en capital, n’est assorti d’aucune garantie, ni sur l’objet financé, ni du chef de l’emprunteur.
    Il est consenti dans le cadre d’un programme global comportant obligatoirement l’intervention d’un financement bancaire ou d’apports en fonds propres, d’un montant au moins équivalent au montant du “prêt de Développement Polynésie française”.
    L’organisme prêteur sera Bpifrance Financement, qui a adapté, pour la Polynésie française, un produit qu’elle distribue déjà dans les régions métropolitaines et les départements d’outre-mer.
    Pour la Polynésie française, la Sofidep sera mandatée par BPifrance Financement pour l’instruction des dossiers de demandes de crédit et le suivi de la relation client.
    Ce dispositif vient compléter et enrichir les dispositifs d’accompagnement financier des entreprises existants, tels que le PRE (Prêt à la relance d’entreprises) ou le PACE (Plan d’aide et à la création d’entreprise), sur le volet de l’accompagnement du développement des entreprises.
    Dans la même logique, le ministère de la Relance économique a, par ailleurs, engagé d’autres actions d’élargissement des dispositifs d’accompagnement aux entreprises pour encore mieux compléter la couverture des différents dispositifs et favoriser la création d’emploi par le développement de l’entrepreneuriat local.
    LDT

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete