Le site des Trois cascades visité malgré sa fermeture pour travaux

    mardi 23 mai 2017

    trois cascades

    À mi-parcours de la première cascade, sur l’ancien sentier, le passage d’une crevasse de deux mètres n’est pas sans risque. (© Jean-Luc Massinon)

    Paru la semaine dernière dans nos colonnes, un avis d’appel à candidatures pour l’aménagement du site des Trois cascades a laissé imaginer que les travaux allaient reprendre prochainement au fond de cette petite vallée de Tiarei.

    Le communiqué du ministère du Tourisme cible plus précisément la maîtrise d’œuvre du futur chantier à venir. On est là dans la première phase de la préparation de l’aménagement qui concernera uniquement la deuxième et troisième cascade.

    Jusque-là peu pratique pour les touristes d’un certain âge ou mal équipés, le sentier n’était pas fréquenté par le plus grand nombre. Il fallait au minimum des baskets et un peu crapahuter pour voir ces merveilles cachées dans l’étroite vallée. L’idée du service du tourisme est d’en faciliter l’accès par une passerelle. Le point de vue s’offrira alors à tous.

    L’enveloppe consacrée aux travaux et à la maîtrise d’œuvre sera de 35 millions de francs. Mais le site le vaut bien.

    À Tahiti, les Trois cascades est l’un des seuls endroits où l’on peut voir de si majestueuses cascades sans trop d’effort et sans des heures de 4×4.

    Dans le traditionnel tour de l’île des croisiéristes, ce site permet de faire découvrir un peu du décor intérieur de l’île, surtout si on n’a pas l’occasion de visiter la Papeno’o.

    Déjà, la première cascade estomaque le visiteur qui se laisse prendre par les embruns et qui, en levant les yeux au ciel, s’émerveille du vol angélique de l’immaculé oiseau “paille-en-queue” qui côtoie ces falaises.

    Mais pour l’heure, même ce premier tronçon est interdit d’accès. Les pluies de 2016 ont ravagé la plateforme au pied de la cascade et creusé le chemin.

    Certains touristes s’y aventurent malgré tout mais, au milieu du parcours, il faut longer une corniche ou descendre dans une crevasse pour ressortir de l’autre côté. Les voyageurs en savates prennent le risque de glisser. Aussi, le service du tourisme demande encore un peu de patience.

    Les travaux ne devraient plus tarder. L’entreprise qui va réparer le sentier a été choisie et on n’attend plus que le bon de commande pour que soit attaqué ce chantier, qui devrait durer deux mois. 

     

    J.-L.M.

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete