Six heures pour rallier Teahupo’o à Puunui à la nage

    samedi 19 mars 2016

    La première étape du nouveau challenge d’Ismaël Huukena a eu lieu, jeudi, à Taiarapu-Ouest. Le nageur a mis six heures pour rallier Teahupo’o à Puunui (To’ahotu), où il a reçu un accueil chaleureux. Des élus aux habitants, cette épreuve aura mobilisé de nombreuses personnes à travers la commune.

    Initialement, c’était une épreuve en solitaire qui attendait Ismaël Huukena. Mais c’était sans compter sur l’élan de solidarité émanant de la commune de Taiarapu-Ouest, où se tenait, jeudi, la première étape du nouveau challenge du nageur.
    Après quelques soucis techniques et une dernière prière à moteurs éteints, le coup d’envoi de la traversée a été donné aux alentours de 9 h 30, face à la passe Hava’e, à Teahupo’o, au son du pu. Avec le soutien de Gérard Parker, maire délégué de la section de commune, un bateau avait, en effet, pu être affrété à la dernière minute.
    “La moindre des choses, quand tu donnes une autorisation, c’est d’accompagner la personne jusqu’au bout”, remarque-t-il.
    L’élu n’a d’ailleurs pas hésité à donner de sa personne, décidant spontanément de se jeter à l’eau, pour se joindre à la première heure de l’expédition, réorientée dans le lagon pour des raisons de sécurité.
    Il s’agissait également de permettre à la population d’assister à l’exploit en cours.
    Comme à son habitude, Ismaël Huukena était préférablement suivi par un va’a, dédicacé par ses supporteurs à chacune de ses étapes, à Tahiti et dans les îles.
    Ce jour-là, parmi les trois rameurs, il y avait une nièce et un cousin, ainsi qu’un pêcheur de Teahupo’o, souhaitant apporter sa contribution à l’aventure.

    Reprise de la traversée, aujourd’hui

    Au terme de six heures de nage exécutées avec un masque, un tuba et une paire de palmes pour tout équipement, le ‘aito a été chaleureusement accueilli à Puunui par les élus et le comité d’actions de Taiarapu-Ouest, ainsi que quelques passants intrigués. “La première heure a été dure. Il y avait beaucoup de courant, comme si Vehiatua ne voulait pas nous laisser partir ! Puis, on a vu des raies manta, et c’est comme si elles nous avaient portés”, confie Ismaël Huukena, de retour sur la terre ferme, après avoir manqué de peu une centaine d’enfants des écoles voisines. “C’est vraiment dommage, mais on reviendra les voir”,
    promet-il.
    La traversée se poursuit aujourd’hui, en direction du musée Gauguin de Papeari, pour s’achever mercredi prochain, avec une arrivée prévue à la pointe des pêcheurs, à Puna’auia, au terme de cinq étapes.
    Jeudi, le ‘aito n’était pas encore parti qu’il songeait déjà à un autre challenge, dans le courant du week-end de Pâques.
    Cette fois-ci, il projette de rallier Tautira à Teahupo’o, en deux jours. “Pour boucler la boucle”, assure-t-il. Décidément, rien ne semble pouvoir arrêter Ismaël Huukena.

    A.-C.B.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete