Habillage fond de site

Six mois de plus pour l’évadé de Nuutania

vendredi 29 septembre 2017

évasion nuutania

Il ne lui restait que deux mois avant sa libération, Daniel T. restera en prison six mois de plus. (© Florent Collet)

Il était parti de Nuutania très paisiblement, à pied, fuyant la vigilance des surveillants alors qu’il était chargé de nettoyer le parking et les voitures de la maison d’arrêt.

Il y est retourné pour six mois supplémentaires, l’air tout aussi paisible. Entretemps, Daniel T. aura passé 11 jours dans Papeete, à la place Jacques Chirac en compagnie de ses autres amis SDF et aura cherché de quoi manger et s’habiller auprès du père Christophe.

La direction de la sécurité publique (DSP) n’a eu aucun mal à le cueillir, le retrouvant là où elle l’avait attrapé un jour. Assis sous un arbre à côté de la caserne de pompiers de l’avenue du chef Vairaatoa, il se présentera les mains liées comme pour être menotté lorsque la police viendra à sa rencontre.

“Comme rien ne bougeait, j’ai voulu aller voir ma famille”, s’est justifié Daniel T. pour expliquer son évasion. L’homme espérait des visites de son oncle qui n’ont jamais eu lieu.

Il a donc profité de la visite du député Brotherson pour prendre la poudre d’escampette. Pas une première pour lui. En 2013, il avait été condamné pour une évasion lors d’une permission de sortie. “J’étais arrivé en retard”, explique-t-il.

Une récidive qui lui a valu son passage en comparution immédiate, hier, sans compter ses 26 condamnations depuis 1999. “Votre casier judiciaire est plus épais que la procédure”, a d’ailleurs ironisé le président du tribunal. Pour la petite histoire, l’objet de son évasion n’aura pas trouvé satisfaction. “Ma famille n’était pas là, elle était peut-être partie faire des courses”, a-t-il expliqué.

Sa bonne conduite en prison et le diplôme de premiers secours passé derrière les barreaux lui avaient valu le privilège de pouvoir travailler pour la prison et des remises de peine auraient permis à Daniel T. de sortir au mois de novembre, soit deux mois après son évasion.

“Cela fait 18 ans que vous venez régulièrement ici pour être condamné”, lui a expliqué le procureur. “Vous êtes d’un abord sympathique, vous acquiescez quand on vous demande de changer, mais vous ne modifiez pas votre comportement. Il ne faut pas que ce soit des mots. Une évasion en récidive est un fait grave, vous encourrez six ans de prison. Dès que vous avez l’occasion, vous trahissez les magistrats.”

À la barre, Daniel T. opine de la tête. “D’habitude, les SDF font tout pour aller à Nuutania. Lui, s’est échappé pour rejoindre ses amis SDF”, explique son avocate qui ajoute que la leçon est cette fois retenue, notamment avec la sanction déjà infligée en prison avec 20 jours de cellule disciplinaire. Il ne pourra plus travailler pour la prison ni recevoir de visite.

Le juge prononce le jugement, l’homme est condamné à 6 mois de prison supplémentaire. Daniel T. continue d’approuver d’un signe de la tête et sourit aux gendarmes qui le menottent pour le reconduire à Nuutania. 

F.C.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete