Habillage fond de site

Six mois ferme pour avoir dérobé un coffre-fort de l’OPT

mardi 28 mai 2019

Les deux voleurs étaient en état de récidive légale. Photo : Charles Taataroa

Les deux voleurs étaient en état de récidive légale. (Photo : Charles Taataroa)

Les faits se sont produits dans la nuit de samedi dernier au siège de l’Office des postes et télécommunications (OPT) à Papeete. Deux cambrioleurs de 20 et 22 ans, en état de récidive légale, ont passé une partie de la nuit dans une boîte de nuit avec des amis et avaient beaucoup bu d’alcool.

Ils souhaitaient continuer la fête, mais n’ayant plus d’argent en poche, ils ont alors décidé de cambrioler le siège de l’OPT à Papeete situé près du parc Bougainville. Le plus jeune s’est introduit au premier étage en escaladant le bâtiment. Puis, armé d’une pierre qu’il gardait sur lui, il a fracassé la vitre d’une fenêtre pour s’introduire dans un bureau.

Son compagnon l’a ensuite rejoint en empruntant le même parcours. À l’intérieur du bâtiment, les deux compères ont commencé à fouiller les différentes pièces en passant par le service du tri. Puis tombant sur un coffre-fort, ils décident de l’embarquer malgré son poids avoisinant les 80 kilogrammes.

À deux, ils le portent près de la fenêtre par laquelle ils sont introduits et le balancent au sol. Des témoins se trouvant dans le parc Bougainville ont entendu du bruit lorsque le coffre-fort a atterri sur le sol. Ils ont ensuite aperçu trois hommes le porter vers la route et ont immédiatement alerté les services de la direction de la sécurité publique (DSP).

Les deux hommes et leur complice apercevant un véhicule en stationnement avec son chauffeur à bord l’appellent pour lui demander de les emmener à Punaauia où les deux cambrioleurs résident. Le chauffeur dira, dans sa déposition, qu’il pensait que les deux compères avaient une glacière.

Sur le trajet, les agents de la DSP les arrêtent grâce aux descriptions des témoins.

Hier après-midi, les voleurs étaient jugés en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Le juge a tenté de comprendre comment ils ont pu commettre un tel délit après avoir ingurgité plusieurs litres d’alcool, tout comme leur avocate qui n’en revenait pas.

Ce que les trois hommes ne savaient pas, c’est que le coffre-fort, qu’ils souhaitaient ouvrir une fois chez eux, ne contenait pas d’argent liquide, mais uniquement des carnets de chèque. “Tout ça pour ça, s’est indigné le procureur. Ils ont cette pulsion d’aller se servir dans la poche des autres. Il n’y a rien à faire pour eux. On a tout essayé par le passé. Ils ne sont pas à leur première condamnation.”

Finalement après avoir délibéré, le tribunal correctionnel condamne le plus jeune à six mois de prison ferme et a décerné un mandat de dépôt. Le plus âgé, au casier judiciaire  moins chargé, écope de six mois avec sursis, 156 heures de travail d’intérêt général avec obligation de trouver du travail et d’indemniser l’OPT.

 

C.T.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete