Habillage fond de site

Sixième édition des Ori Tahiti Nui Competitions

mercredi 4 octobre 2017

ori tahiti

De gauche à droite : Tuarii Tracqui, qui sera le présentateur des soirées de compétitions, Tumata Robinson et Manouche Lehartel, les deux organisatrices, et Taiana Mahinui, qui s’occupera du défilé d’ouverture. (© Charles Taataroa)


La sixième édition des Ori Tahiti Nui Competitions réunira les meilleurs danseurs du monde de ori Tahiti. Cette compétition a été créée en 2012 par Tumata Robinson et Manouche Lehartel. Un concours de ote’a pour des formations de cinq artistes a été créé cette année.

Pour la première fois cette année, l’ouverture des Ori Tahiti Nui Competitions, au Méridien Tahiti les 25 et 26 novembre, sera marquée par un défilé de costumes de danse traditionnelle. Les organisateurs ont souhaité mettre en évidence ce savoir-faire des artistes locaux dont la majorité travaillent dans l’ombre. Sa préparation a été confiée à Taiana Mahinui, spécialiste en la matière.

Ensuite, l’événement débutera par le concours des solistes enfants jusqu’à 16 ans. Ils seront en compétition le premier jour. Les adultes interviendront le lendemain dans la matinée.

Le samedi après-midi, c’est la compétition de mehura, aparima lent composé d’une formation de cinq artistes, mixtes ou pas, qui sera lancée. Ensuite, les duos s’enchaîneront. Et pour la première fois, cette année, un concours de ote’a est ouvert, destiné aux formations de cinq artistes.

Pour le championnat du monde de ori Tahiti, qui aura lieu le dimanche en soirée, seuls les meilleurs danseurs et danseuses pourront participer.

 

Du haut niveau

 

“Ils devront tous avoir remporté des heiva ou des compétitions internationales, explique Ma-nouche Lehartel, coorganisatrice de l’événement. Concrètement, il y aura des gagnants des Heiva de Tokyo, Osaka, San Diego, du Heiva i Paris, les meilleurs danseurs de Mexico jugés en début d’année par Makau et bien évidemment nos champions locaux sur lesquels il faudra compter pour défendre les couleurs du pays. Il  s’agit d’abord de Matatini Mou de l’école Aratoa, ari’oi vahine les deux dernières années et Fred Teiva, meilleur danseur du Heiva i Tahiti 2016 du groupe Tamariki Poerani.”

Selon Tumata Robinson,  coorganisatrice, une vingtaine de danseurs étrangers ont déjà confirmé leur participation.

Des étrangers dont le niveau en ori Tahiti ne cesse de s’améliorer. Manouche Lehartel le confirme : “On ne peut plus ignorer ce qui se passe à l’étranger. Il y a un véritable engouement et un investissement dans le ori Tahiti. Par rapport à nous nous-mêmes, nous devrions développer cet esprit de compétition pas uniquement pour battre les autres, mais pour se surpasser soi-même”. 

 

C.T.

 

manouche lehartel info ori tahiti competition ori tahiti

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete