Habillage fond de site

Sixième mondial, Bourez vise le titre… et les JO

mercredi 21 décembre 2016

bourez

Spartan a été porté en héros sur la plage de Pipeline après sa victoire. (© WSL)


 

La victoire lundi de Michel Bourez au Pipe Masters de Hawaï l’a propulsé à la 6e place du classement mondial de surf. Le Tahitien qui est passé devant Kelly Slater, 7e, va repartir dès l’an prochain en quête de la première place sur le Championship Tour. Bientôt de retour à Tahiti, il envisage aussi de concourir pour le titre olympique, le surf faisant son entrée aux JO de Tokyo en 2020.

 

 

Le Pipe Masters de Hawaï, épreuve la plus prestigieuse du circuit professionnel de surf, figure désormais au palmarès de Michel Bourez qui avait déjà gagné sur le Triple Crown hawaiien il y a deux ans (Vans World Cup). Cette alnnée-là il s’était classé 5e du circuit QS en remportant deux étapes du CT, une en Australie (Margareth River) et une autre au Brésil (Oio Rio Pro). Spartan qui sera de retour au plus tard samedi à Tahiti, a fait le buzz au niveau mondial grâce à cette victoire.

Il fait aussi la fierté de toute la Polynésie. “Ce succès permet à Bourez, qui fêtera ses 31 ans le 30 décembre, de terminer la saison au 6e rang mondial. Un seul Français avait jusqu’alors remporté la fameuse épreuve hawaïenne, organisée sur la côte nord de l’île d’Oahu : le Réunionnais Jérémy Florès, en 2010” commente ainsi l’Agence France Presse.

“C’est fou, c’est hallucinant. Franchement, je ne m’attendais pas à ça. Je voulais arriver en finale pour finir dans le Top 10 mais de là à gagner… C’est incroyable. J’avoue aussi que je suis fatigué, je n’en peux plus. J’ai envie de manger et boire un bon coup… Avoir mon nom associé au Pipe Masters et achever la saison dans le Top 10, c’est top !” a déclaré également Michel Bourez dans une interview réalisée sur place à Hawaii par le journaliste David Michel pour le quotidien L’Équipe.

 

« Faire les JO, cela me plairait bien »

 

 

Désormais dans le Top 10 mondial devant Kelly Slater (7e), Michel Bourez va repartir la saison prochaine en campagne pour tenter de décrocher le titre mondial que le Hawaïen John John Florence avait remporté avec de l’avance cette année lors de la précédente manche du WSL Championship Tour, en octobre au Portugal.

“Je pense que la meilleure chose qui puisse m’arriver, c’est d’être champion du monde, donc je vais continuer dans cette voie, c’est et ça restera toujours mon objectif premier, et j’espère vraiment y arriver un jour” nous confiait hier le champion après avoir dignement célébré sa victoire.

Cependant Spartan pense également à une autre échéance tout aussi prestigieuse qui se profile déjà à l’horizon 2020 : une participation aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo où le surf fera sa toute première apparition.
“Faire les JO, cela me plairait bien. Ce n’est pas donné à tout le monde. C’est un peu loin… c’est une compétition de haut niveau et ça me ferait plaisir d’y participer. Mais je pense qu’il n’y aura qu’une place pour  la France au JO. Il faudra donc à Tahiti se battre pour l’avoir. Personnellement j’aimerai bien y aller…” ajoute le jeune papa du petit Nikea.

À noter enfin que, lors de ses déclarations à la remise du trophée, Bourez a dédié sa victoire à un autre surfeur Tahitien, Tuhiti Haumani, qui avait eu un grave accident sur ce spot en février 2014 et qui est toujours en convalescence à Papearii. K

 

Jean-Marc Monnier

 

capture-decran-2016-12-21-a-08-32-31 capture-decran-2016-12-21-a-08-32-43 capture-decran-2016-12-21-a-08-32-54

 

 

 

589
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete