Habillage fond de site

Soixante-dix tatoueurs attendus au Tatau I Moorea

mardi 11 septembre 2018

L’association Mana Tatau Maohi représentée ici par deux de ses membres, Raphaël Ketterer, trésorier, et Samuel Huna, Président, présente la première édition du festival Tatau I Moorea. (© Jennifer Rofès)

L’association Mana Tatau Maohi représentée ici par deux de ses membres, Raphaël Ketterer, trésorier, et Samuel Huna, Président, présente la première édition du festival Tatau I Moorea. (© Jennifer Rofès)


L’association Mana tatau maohi organise le tout premier festival du tatouage traditionnel. Cet événement qui se déroule sur une semaine, débutera demain au centre culturel Te Pu Atiti’a, dans la baie de Cook de Moorea.

Pour    cette    première, la jeune association Mana tatau maohi, créée en novembre dernier, a réussi le pari fou de réunir au fenua plus de 70 artistes tatoueurs reconnus dans le monde entier. Pour la seule région Asie Pacifique, les tatoueurs invités viennent du Japon, des Philippines, de Malaisie, d’Indonésie, des Samoa, des Tonga, des îles Cook, de Hawaii, de l’Île de Pâques, de Taïwan, de Nouvelle-Zélande et bien sûr de Polynésie.

À leurs côtés, d’autres tatoueurs venant de Croatie, d’Espagne, d’Irlande, des Pays-Bas et de l’Hexagone seront également présents pour ce festival hors normes, qui a pour objectif de mettre en lumière toutes les techniques traditionnelles de tatouage.

Pour Samuel Huna, président de l’association, ce festival vise à renouer avec les fondamentaux, avec les origines et la culture du tatouage. “Les techniques ancestrales de l’art du tatouage traditionnel sont amenées à disparaitre s’il n’y a pas de transmission. C’est pourquoi, à travers cet événement, j’ai voulu que ceux qui maîtrisent ces anciennes techniques puissent les partager avec la nouvelle génération pour transmettre leur savoir-faire. Mais il n’y a pas que la technique qui sera expliquée, il y a aussi la façon dont sont fabriqués les outils traditionnels ou la manière dont on fabrique de l’encre à partir des noix de bancoulier, c’est toute l’histoire du tatouage, depuis son origine, qui est à découvrir durant le festival”, explique- t-il.

 

Ateliers, shows et expositions

 

Plus qu’un festival dédié aux tatouages, le Tatau I Moorea est un hymne à la culture car les nombreuses délégations internationales présentes sont aussi accompagnés d’artistes de chez eux venus montrer leur savoir-faire.

Ainsi des sculpteurs, graveurs, peintres, artisans bijoutiers, danseurs et masseurs seront également présents pour animer le village et proposer au public divers ateliers, shows et expositions. Durant tout le festival, les matinées seront consacrées à la connaissance avec diverses démonstrations d’art, de séminaires et de conférences sur les techniques et sur l’histoire du tatouage marquisien et des autres contrées. Des démonstrations de danses traditionnelles, venues de tous les pays présents, seront à découvrir chaque après-midi.

À partir de 16 heures les tatoueurs entreront en piste pour tatouer ceux qui le souhaitent. Selon l’un des organisateurs, Raphaël Ketterer, il est cependant conseillé au public souhaitant se faire tatouer de prendre contact directement avec le tatoueur de leur choix par le biais de la page Facebook de l’événement. Pour les aficionados du tatouage, sachez que des artistes comme le samoan Sulu’ape Toetu’u, ou encore l’hawaïen Aisea Tufunga seront présents.

L’entrée du festival est de 500 Fcfp et gratuite pour les enfants de moins de 12 ans. Pour les habitants de Tahiti un package bateau, navette et entrée du festival a été mis en place avec le Terevau et la société Albert tour pour un montant total de 3 750 Fcfp. “L’idée c’est d’éviter à tout le monde de prendre sa voiture. Avec le package tout est compris. Quand les gens arrivent au quai des ferry à Moorea, Albert Tour s’acquitte de faire la navette jusqu’au site et vous reconduit au ferry de retour”, explique Raphaël Ketterer.

 

Jen.R

 

Tatau i Moorea se tiendra du 12 au 19 septembre.

Facebook : Tatau I Moorea site internet : www.tatauimoorea.com

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete