Soixante-seize quartiers déclarés prioritaires à Tahiti et Moorea

    samedi 3 janvier 2015

    Le décret fixant la liste des quartiers prioritaires a été publié mercredi 31 décembre dans le Journal officiel de la République française. Sur le décret figurent 76 quartiers situés à Tahiti et à Moorea. L’État et le Pays participent à hauteur de 298 millions de francs pour le premier et plus de 50 millions de francs pour le second, au titre du contrat de ville.

    Neuf communes de Tahiti et Moorea sont concernées par le classement des quartiers prioritaires.  Au total, ce sont 76 quartiers qui ont été déclarés prioritaires, et pour lesquels les projets d’aménagement devraient porter notamment sur la résorption de l’habitat insalubre. La liste des quartiers concernés mentionne ainsi six quartiers situés à Arue, onze à Mahina, cinq à Pirae, huit à Papeete, quinze à Faa’a, onze à Punaauia, six à Paea, cinq à Papara et neuf à Moorea.
    Comme l’explique Christophe Lotigié, administrateur des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent, chargé pour l’État de la mise en œuvre de la politique de la ville, ce décret s’inscrit dans la continuité de la politique de la ville initiée par le gouvernement central depuis plusieurs années. “La politique de la ville sur le territoire s’est traduite par la signature d’un contrat en 2007 qui s’est achevé le 31 décembre 2014. Celui-ci concernait neuf communes de l’agglomération de Papeete et Moorea.”
    Un nouveau contrat devrait donc être signé en juin, qui s’appellera contrat de ville au lieu du contrat urbain de cohésion social (Cucs) et qui portera toujours l’objectif de travailler sur les quartiers les plus en difficulté, tout en recentrant l’action sur des quartiers regroupés afin de permettre une meilleure cohérence au niveau des actions à entreprendre. C’est ainsi que de 179 quartiers prioritaires figurant sur l’ancien contrat, ils ne seront plus que 76 à partir de cette année.
    Il convient de noter que l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) se rendra pour la première fois en Polynésie française au mois de mars, à la demande du haut-commissariat, pour une mission d’assistance d’ingénierie et d’études afin d’aider le Pays et les communes à rédiger le contrat. Par ailleurs, le référent des écoquartiers devrait également accompagner la délégation de l’Anru afin d’apporter son expertise sur la mise en place et le développement des écoquartiers dans les communes concernées.

    Lire l’intégralité de l’article dans La Dépêche de Tahiti de samedi 3 janvier ou au feuilletage numérique
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete