Habillage fond de site

Solidarité – L’opération Fa’a’apu du cœur a permis de récolter 370 020 F

mardi 13 juin 2017

faapu du coeur

Avec le don reçu hier, le centre Papa Nui espère pouvoir s’équiper d’un broyeur afin de donner une autre dimension à son potager bio. (© Vaiana Hargous)

Le centre Papa Nui a reçu hier un chèque de 370 020 F de la Brasserie du Pacifique (Brapac). Une somme issue de l’opération Fa’a’apu du cœur, mise en place du 26 avril au 26 mai, sur toute la Polynésie.

Pendant cette période, la marque D’aucy, représentée localement par la Brapac, s’engageait à reverser 20 F par boîte de conserve de légumes vendue pour le développement du potager bio du centre Papa Nui, géré par l’association Fare Heimanava.

Ainsi, 18 501 boîtes de légumes d’aucy ont été vendues pendant cette durée et grâce à la somme collectée, le centre espère pouvoir investir dans une cuve pour récupérer les eaux pluviales et/ou un broyeur qui donnerait une autre dimension à son cher fa’a’apu.

Car pour ce centre qui accueille des enfants et adolescents de 6 à 20 ans porteurs de trisomie 21, ce potager de 200 m2, en marge de leur fournir des produits sains à consommer, constitue “un outil éducatif, thérapeutique, pédagogique et préprofessionnel”, confie Philippe Darius, orthophoniste au centre. “C’est le meilleur outil qu’on ait trouvé.”

“On parle d’hortithérapie, poursuit François Quiquet, responsable éducatif et référent initiation professionnelle. La serre existe depuis le départ, depuis 2009, et le fa’a’apu a commencé quelques années après, en 2012. C’est un lieu d’échanges, de partage et de formation professionnelle. C’est un endroit où on essaie de permettre aux jeunes de s’épanouir et d’acquérir des compétences dans divers domaines.
C’est très transversal car l’idée n’est pas d’en faire des horticulteurs ou des agriculteurs, l’idée est de leur donner des outils transversaux pour pouvoir appréhender plus tard l’entrée dans la vie active ou alors, au niveau de l’autonomie, de pouvoir développer son petit fa’a’apu de consommation chez soi, dans sa famille.”

En plus de faire pousser tomates, aubergines, poivrons, patates douces et bien d’autres bonnes choses à même la terre, les jeunes du centre Papa Nui cultivent également des plantes aromatiques en pots, dont la vente leur permet de s’offrir une sortie de temps en temps, au cinéma ou aux roulottes.

Le don reçu hier constitue une aubaine pour ce centre, qui fonctionne uniquement grâce aux subventions et fonds récoltés lors du Tota Tour. Une aubaine qui pourrait bien se représenter l’année prochaine, puisque l’opération Fa’a’apu du cœur devrait être reconduite.

 

V.H.

 

 

365
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete