SOS suicide Polynésie se mobilise

    samedi 5 septembre 2015

    Le 10 septembre est la Journée mondiale du suicide. Pour l’occasion l’association SOS suicide en Polynésie a décidé de mener plusieurs actions afin de sensibiliser la population.
    Trois lieux de rendez-vous ont été retenus. Le premier est le centre de prévention du suicide qui se trouve au premier étage du dispensaire de Punaauia. Sur place, le président de l’association Stéphane Amadeo fera une présentation du centre, de son rôle, de son approche. 
    Il y a aura également un point d’écoute mis en place afin que toutes personnes ayant besoin d’informations, de conseils, de parler ou de simplement trouver une oreille puisse le faire.
    En fin d’après-midi, c’est la mairie de Pirae qui prend le relais. Des miniconférences de dix minutes seront l’occasion d’expliquer l’expérience canadienne et américaine en matière de prévention du suicide. L’association polynésienne SOS suicide livrera son vécu et fera un bref compte rendu du congrès mondial de l’association internationale de prévention du suicide à laquelle elle a participé.
    D’autres thèmes seront aussi abordés comme la thérapie cognitivo-comportementale dans la prévention des rechutes suicidaires car, comme le souligne Stéphane Amadeo, qui animera cet atelier avec Moerani Rereao, “après une tentative de suicide, il y a beaucoup de rechutes, d’où l’importance de ne pas minimiser le geste et faire un bon suivi de la personne. Cela s’avère primordial dans un cadre de prévention”.
    Enfin la psychologie positive dans la prévention du suicide, thème abordé par Patrice Favro ainsi que Les amis de Zippy, un programme destiné aux enfants, présenté par Heimana Trouche,  viendront apporter un autre regard et livrer d’autres pistes de réflexions sur la façon de prévenir le suicide.
    Suite aux différentes interventions auront lieu les questions-réponses avant d’accueillir un concert de ukulele avec des chants en lien avec le thème de cette journée.
    À 20 heures, l’ensemble de la population sera invité à allumer une bougie en souvenir des suicidés de l’année et à ceux qui ont survécu à leur acte.
    À la mairie de Pirae, la fin de cette journée sera marquée par des témoignages de familles, de proches ou de personnes ayant été confrontées de près ou de loin au suicide.
    Le troisième et dernier rendez-vous est prévu dans l’amphithéâtre du CHPF où, à 21 heures, une visioconférence en direct avec Paris est organisée. C’est Philippe Carette, psychologue au centre  Popincourt de prévention du suicide, à Paris qui présentera le projet de centre Culture et santé, et qui abordera toutes les problématiques suicidaires qui, comme le souligne le psychiatre Stéphane Amadeo, “ne sont pas forcément d’origine psychiatriques”. 

    Jennifer Rofes

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete