Habillage fond de site

SOS Vie plus que jamais sur le terrain

mercredi 5 juin 2019

Nelson Garbutt (président) et Patrice Caro (secrétaire) ont récemment été rejoints par Joanita Lucas (trésorière). Crédit : Anne-Charlotte Bouleau

Nelson Garbutt (président) et Patrice Caro (secrétaire) ont récemment été rejoints par Joanita Lucas (trésorière). (© Anne-Charlotte Bouleau)

Dès qu’un événement en lien avec la jeunesse ou la santé est organisé à la Presqu’île, l’association SOS Vie, partenaire de SOS Suicide, est toujours partante pour assurer une animation. L’occasion d’évoquer diverses thématiques en lien avec le mal-être, en adaptant le discours en fonction du public.

Entre avril et mai, la petite équipe est intervenue dans les collèges et lycées du secteur dans un souci de prévention vis-à-vis des addictions, du harcèlement ou encore de la violence.

Depuis l’an dernier, elle est également sollicitée régulièrement par les communautés religieuses, entre sensibilisation et formation. Dévoué à cette cause, le trio, composé du président, du secrétaire et de la trésorière, a déjà programmé des interventions jusqu’en décembre.

“C’est une vague de suicides à la Presqu’île qui a motivé la création de SOS Vie, en 2014”, rappelle son nouveau président, Nelson Garbutt. Suite au renouvellement du bureau au mois de février, Joanita Lucas a rejoint l’équipe en tant que trésorière.

“Dans mon Église, je suis entourée de jeunes et je me suis rendu compte que beaucoup n’osaient pas parler en cas de problème, parce qu’il y avait un manque de communication dans de nombreuses familles. C’est pourtant la base !”, confie-t-elle.

 

Combler un manque de communication

 

Quant à Patrice Caro, gendarme à la retraite, il reste aujourd’hui encore au service de la population. “Tout au long de ma carrière, j’ai été confronté à des situations de suicide et je me suis intéressé aux problèmes de santé mentale. C’est ce qui me pousse à m’investir”, précise-t-il, en tant que secrétaire de l’association.

En 2018, SOS Vie a bénéficié d’une subvention de la direction des affaires sociales, doublée d’un coup de pouce financier accordé par la commune de Taiarapu-Est en début d’année, et ce, afin de permettre à ses membres d’être mieux équipés et de poursuivre leur propre formation, s’agissant plus particulièrement des techniques d’écoute.

Chacun est conscient qu’il reste encore beaucoup de travail à accomplir, l’occasion de lancer un nouvel appel aux bénévoles.

 

A.-C.B.

 • CONTACT : E-mail : sosviepolynesie@gmail.com

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pour cette rentrée scolaire, vous avez fait le plein de cartable :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete