Habillage fond de site

Souffrir pour être belle, ou le quotidien sportif de Vaea Ferrand

mercredi 9 novembre 2016

vaea ferrand

Dans la difficulté, Vaea Ferrand garde le sourire. (© Florent Collet)


 

Fin octobre, nous évoquions la préparation à l’élocution et à la culture générale de Vaea Ferrand en vue de Miss France 2017, le 17 décembre, à Montpellier. Pour être élue plus belle des Françaises, Miss Tahiti se doit d’avoir un esprit sain dans un corps sain.
Malgré les sollicitations, elle suit un programme intensif sur mesure. Objectif : arriver en métropole, lundi prochain, au meilleur de sa forme pour traverser le marathon de la préparation sans encombres.

 

 

Affiner, mettre en forme, affiner, mettre en forme. À l’étage du centre Vaima, dans une salle à part, une jeune femme souffre sous les conseils répétitifs de René, le coach de la salle de sport qui a souvent préparé les reines de beauté du fenua.
Samedi soir, Vaea Ferrand s’envolera pour la métropole afin de participer à l’élection Miss France, qui se tiendra le 17 décembre, à Montpellier, et depuis plusieurs semaines, elle a mis les bouchées doubles pour arriver au meilleur de sa forme.

“J’ai mis du temps à revenir au sport. Au début, on est sollicité à droite à gauche, il y a beaucoup de voyages, cela fatigue. Mais à côté de cela, il y a un programme sportif et un régime à suivre”, explique la belle, qui avait laissé tomber escalade et ‘ori tahiti au fur et à mesure de ses études. “La reprise a été très dure”, confie-t-elle.
Mais comme dit l’adage, il faut souffrir pour être belle, et il le faut encore plus lorsqu’on veut se donner toutes les chances d’être la future Miss France.

“Ici, les vahine sont connues pour leurs formes, surtout au niveau des cuisses, alors qu’en métropole, elles sont beaucoup plus fines. C’est à nous de nous adapter pour Miss France, c’est bien de se pousser au maximum pour avoir le meilleur shape, le plus raffermi.”
À raison d’une heure de sport en salle plus de la course sur le front de mer le soir avec ses amis – “ça motive” –, la Miss ne s’est pas fixée d’objectif de poids ou de taille mais les résultats sont là.
“Je vois le rendu, j’ai quand même minci depuis le début, mais je ne me suis pas encore assez raffermi. Je suis plus mince que durant l’élection Miss Tahiti. Maintenant, que ce soit à Vegas ou durant l’Hawaiki Nui, je fais toujours attention à ce que je mange.”

 

Un emploi du temps trop prenant

 

 

Vaea Ferrand peut aussi compter sur la discipline de son papa. Militaire de carrière, l’ancien parachutiste ne la lâche pas d’une semelle.
“C’est tous les jours à la dure”, s’amuse la jeune femme. “Il voulait même que je me lève tous les matins à 6 heures. Pour les sorties et mon alimentation, il est très regardant. Il limite énormément de choses, et heureusement.”

René, le coach, n’est pas non plus là pour complimenter la belle. “En toute franchise, Vaea n’est pas arrivé qu’avec des atouts. C’était plutôt un niveau moyen selon moi”, avoue-t-il. “Après, c’est une histoire de volonté et mon rôle est de l’amener à atteindre ses objectifs. Mais la volonté, elle l’a.”
Après avoir donné un nouvel exercice à la jeune femme, le coach avoue que la partie n’est pas facile pour la miss.

“Je regrette depuis de nombreuses années l’emploi du temps des Miss qui vient gâcher la préparation, notamment après Miss Tahiti. Il se passe souvent plusieurs mois avant qu’elles reprennent le sport avec moi. Elles sont énormément sollicitées et c’est un peu la problématique. Le travail a été fait en amont de Miss Tahiti. Cette coupure est dommageable, elle oblige à reprendre les choses et le temps, souvent, nous manque.”

Alors, c’est double ration de travail de poids, de pompes ou de squats, aussi utiles pour le cardio que le renforcement musculaire sans prise de volume.
“Et surtout, il peut se pratiquer partout, même dans une chambre d’hôtel. Au moins une heure par jour.”

Vaea Ferrand est désormais armée pour affronter les sommets, René en est convaincu : “Le sport, au-delà du corps, c’est aussi une préparation mentale pour faire face à des sollicitations physiques, avec des longues journées de travail et très peu de temps de sommeil.”

F.C.

 

fc-1-vaea

1356
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

À l'approche de Noël, êtes-vous attentifs à la qualité des jouets achetés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete