Habillage fond de site

Soupçonné d’avoir violé sa petite-fille, le sexagénaire conteste

mercredi 5 juillet 2017

 

nuutania

“C’est la faute des parents” s’est défendu le mis en cause devant le juge. (© Photo : Florent Collet)

“Ce sont des faits d’une extrême gravité” a estimé le procureur hier, devant le juge des libertés et de la détention, à l’issue de laquelle un retraité a été incarcéré à Nuutania. Il a été mis en examen dimanche dernier pour viol et agression sexuelle.
Alors que l’instruction débute à peine dans cette affaire, au moins deux victimes sont dénombrées, et d’autres pourraient encore être portées à la connaissance de la justice.

Parmi elles, la petite-fille du mis en cause que l’homme aurait violé de 11 à 15 ans avant qu’elle ne révèle les faits. Le retraité de 65 ans conteste les faits et explique que les jeunes filles lui demandaient de l’argent  et proposaient des services sexuels en échange. Durant la garde à vue, il aurait même accusé ses victimes de “s’être jetées sur lui”. Il a ajouté hier devant le juge : “C’est la faute des parents”.

Les victimes semblent aujourd’hui grandement troublées par ces actes, le juge a ainsi évoqué une tentative de suicide, la consommation de drogues et la perturbation de leur vie scolaire. Pour éviter toute pression sur les victimes, mais aussi protéger le mis en cause, qui vit dans le même quartier que ses victimes, il a donc été placé en détention. 

 

F.C.

Orianne Obrize
5
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete