Habillage fond de site

SPECTACLE – Représentation supplémentaire de ce “concert documentaire” vendredi

mardi 31 octobre 2017

TAHITIAN HUT

Le night-club Tahitian Hut de San Francisco, ouvert par Augie Goupil et sa soeur, dans les années 1940. (© DR)

Le “Tahiti d’antan” suscite toujours la nostalgie des anciens et même de ceux qui ne l’ont pas connu. Mais la musique d’autrefois, que l’on entend habituellement, date le plus souvent des années 50, 60 et 70, époque où les enregistrements sonores se sont multipliés grâce notamment à la demande créée par les radios.

Il ne faut donc pas rater le “concert documentaire” proposé par Félix Vilchez, Tahiti 1917 – Les pionniers oubliés de la musique, vendredi soir, à la Maison de la culture de Papeete.

Félix Vilchez a voulu remonter plus loin et rendre hommage à deux pionniers qui ont popularisé la musique tahitienne dès les années 20 et 30, avant même que Tahiti ne dispose de matériel d’enregistrement : Augie Goupil, qui créa les célèbres night-clubs Tahitian Hut à San Francisco et à Los Angeles, et George Tautu Archer, qui fit carrière à Hawaii.

Surfant sur la première vague de la mode “ tiki”, les deux hommes ont connu le succès en Amérique : le premier écrira de nombreuses bandes originales pour des films de la Metro-Goldwyn-Mayer, avec son groupe Augie Goupil and his Royal Tahitians ; le second, dont le groupe s’appelait George Archer and the Pagans (George Archer et les païens) a même travaillé avec Louis Armstrong.

Leurs chansons sont encore connues, souvent sans que l’on se souvienne du nom de leurs auteurs.

Grâce à eux, les sonorités polynésiennes – souvent mises à la sauce hawaiienne pour le public américain – commencent à se mêler aux mélodies européennes, américaines et latinos, préfigurant les évolutions de la chanson tahitienne des années qui suivirent.

Il reste malheureusement très peu d’enregistrements de bonne qualité.

Après le succès de la soirée du 29 septembre, Félix Vilchez revient donc pour une représentation supplémentaire au petit théâtre de la Maison de la culture, partager avec le public le résultat de ses recherches : 1 h 45 de spectacle, assuré par sept musiciens, deux chanteurs et les voix off de Reia Poroi et Patrick Noble, ainsi que, pour ce vendredi, une danseuse.

En toile de fond, la projection de photos d’époque, d’extraits de films et d’interviews de témoins encore vivants de cette aventure musicale hors du commun.

 

C.P.

 

 spectacle vilchez

27
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete