Spectacle – Résidence, le show qui époussette le quotidien

    mercredi 16 mars 2016

    Surprendre, provoquer et amuser sont définitivement les maîtres mots du centre de danse André Tschan. Son nouveau spectacle, intitulé Résidence, met en scène tous les gestes et situations du quotidien, dès lors que la porte de chez soi se ferme. Il sera sur la scène de la Maison de la culture, vendredi et samedi.
    Rentrer du travail, faire le ménage, partager un repas de famille, faire face à un dégât des eaux, se brosser les dents, épier ses voisins sont autant de gestes et scènes de vie que chacun d’entre nous vit ou a vécu.
    Les chorégraphes se sont inspirés de ces scènes de tous les jours mais aussi des manies et des émotions que chacun exprime librement dès qu’il se trouve bien à l’abri, dans l’intimité de sa maison. Avec beaucoup d’humour, de tendresse et de dérision, les gestes les plus banals comme passer l’aspirateur, prendre son bain ou se retrouver coincé aux toilettes sont joués et dansés avec beaucoup de mordant et de poésie.

    Imagination et musique

    L’imagination des chorégraphes a su détourner la banalité du quotidien, à l’enchanter et à y mettre fantaisie et magie. Les petits et grands drames de l’existence sont mis en scène avec brio. Les 250 danseurs présents sur scène jouent à s’unir, se désunir, dialoguer et même se déchirer. Le public sera souvent happé par un quotidien qu’il ne connaît que trop. Le spectateur vagabondera dans plusieurs univers et histoires différentes. De la solitude d’une femme seule, il sera transporté en plein cœur d’un repas de famille bruyant avant d’être discrètement invité dans la relation amoureuse d’un couple.
    Plusieurs histoires se racontent à travers une succession de saynètes parfois drôles, loufoques ou émouvantes. La musique est également très importante, beaucoup de chansons françaises à texte plongeront le public dans l’ambiance des tableaux joués et dansés. De la danse classique, au jazz en passant par le hip-hop et le théâtre, il y en aura pour tous les goûts.
    Pour les amoureux des grands ballets, un joli clin d’œil aux grands classiques de l’opéra lors du ballet d’entrée sera interprété.
    Du levé du lit au départ de la maison, des danseurs mettront en scène la folie de Gisèle à travers un personnage cherchant ses affaires partout.
    La variation du pas de quatre du Lac des cygnes sera dansée en se brossant les dents tout comme la danse chinoise de Casse-noisettes se retrouvera à l’heure du thé.
    Techniquement la performance est époustouflante et montre que la danse classique peut aussi évoluer avec son temps.
    “C’était important pour moi de proposer aux gens de rencontrer la danse classique dans un contexte différent, pour qu’ils puissent se rendre compte que c’est un art vivant et que l’on peut illustrer des choses contemporaines tout en ayant la technique classique et ce, sans passer nécessairement par le ballet romantique”, explique Florence Yhuel, directrice et chorégraphe du centre de danse André Tschan.

    Jennifer Rofes

    Ventes des billets au grand théâtre (en journée continue) et les soirs de spectacle
    Tarif unique à 2 800 F
    Horaires : vendredi à 19 h 30, samedi à 19 heures

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete