Squash – La petite balle prend de l’envergure

    mardi 5 janvier 2016

    Le squash a vécu une année exceptionnelle en 2015 et compte bien garder sa dynamique pour la nouvelle saison. Patrick Morelle, qui vient d’être réélu à la présidence de cette toute jeune fédération, créée en 2013, s’est montré très enthousiaste à l’évocation de 2016. 
    Des événements marquants de l’année écoulée, il en dresse une liste non exhaustive. 
    À commencer, dans un ordre chronologique et administratif, par la délégation de service public délivrée par le ministère des Sports en février, l’affiliation au Comité olympique de Polynésie française en juin et enfin l’affiliation à la Fédération internationale de squash (WSF) lors de son assemblée générale à Nice en novembre dernier. 
    La Fédération tahitienne de squash n’a donc pas mis longtemps à faire son entrée sur la scène locale et internationale. D’un point de vue plus sportif, le tournoi international de Phénix, pour sa troisième édition, est encore monté d’un cran en notoriété. Après la Nouvelle-Calédonie et la France, ce sont des compétiteurs d’Australie et un du Salvador qui ont fait leur apparition. Et grâce à son affiliation au COPF, une double sélection masculine et féminine, forte chacune de quatre éléments, a pu participer aux derniers Jeux du Pacifique en Papouasie-Nouvelle-Guinée en juillet. 
    Enfin, autre nouveauté, l’organisation de Championnats de Polynésie en octobre auxquels pas moins de 40 joueurs ont participé. Pour les plus jeunes, et afin de développer la discipline, la fédération a ouvert en septembre une école dans laquelle sept éducateurs accueillent pour le moment une vingtaine d’élèves de 8 à 14 ans. Mais il est déjà prévu que la structure se développe pour accueillir des joueurs de tout âge. 

    Les Oceania à Tahiti en 2017

    L’année 2016 ne pourra bien sûr pas être aussi riche, mais le président et son bureau veulent pérenniser les actions, voire même les développer. À commencer par le tournoi international, du 9 au 16 mai, qui devrait accueillir un peu plus de joueurs de l’étranger. Les seconds Championnats de Polynésie resteront ancrés en novembre tandis que, répartis dans l’année, chacune des trois associations organi-sera son tournoi. D’abord avec le “Squash Tahiti 2 points jaunes” du 28 au 31 janvier, ensuite 
    avec le “Squash tahitien” du 17 au 20 mars et enfin avec le “Polynesia Squash” du 22 au 25 septembre. 
    La concentration de ces rendez-vous, sur quelques jours, devrait permettre une plus grande assiduité des joueurs que celle vécue jusqu’à présent. Après chacun de ces tournois, la fédération établira un classement pour déterminer les têtes de série et un classement de joueurs. 
    La multiplication des compétitions devrait permettre d’élever le niveau et apportera un peu plus de visibilité dans la hiérarchie. Il sera donc plus facile de définir une sélection qui participera aux Oceania que Tahiti organisera en 2017 pour pallier l’absence de la discipline aux Mini-Jeux du Vanuatu. 
    Depuis le mois de septembre, quelques joueurs et joueuses se retrouvent en semaine pour des entraînements dans cette optique et ils devraient participer, dès février, à un stage dirigé par l’Australienne Sarah Fitz-Gerald, cinq fois championne du monde dans les années 2000. Et peut-être un autre stage au cours du second semestre. Ces Oceania tiennent à cœur à la fédération tahitienne qui compte aussi envoyer plusieurs représentants au tournoi international de Nouméa auquel seul le n°1 actuel, Ridge Chung, a pris part en 2015. 

    Luc Ollivier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete