Stéphane Chin Loy : “Cet échange peut nous être profitable”

    vendredi 13 mars 2015

    Le 24 février, à Paris, Stéphane Chin Loy, président de la CCISM, a été élu secrétaire général de l’association des CCI d’outre-mer. Le Martiniquais Manuel Baudoin, quant à lui, devient le nouveau président de la CCI. Une nouvelle occasion pour Stéphane Chin Loy de mettre la Polynésie en avant. On a décidé, par exemple, lors de cette élection de l’organisation de la prochaine rencontre des CCI d’outre-mer à Tahiti, du 28 au 31 mai.

    Qu’est-ce que votre élection peut apporter à la Polynésie ?
    Oui, je vais pouvoir pousser nos dossiers au niveau de l’outre-mer et pas seulement des DOM. Cela fait plus d’une dizaine d’années que la présidence a été assurée par les DOM et toutes les orientations allaient systématiquement vers les DOM. L’année passée, nous avons commencé à changer la donne. Avec les trois territoires du Pacifique, nous avons présenté à l’Assemblée tous les atouts et enjeux de notre région pour faire réagir les parlementaires français, notamment sur nos ressources pour que la France puisse se positionner.

    Quels sont vos projets pour le Pacifique pour cette mandature ?
    Oui, le but est toujours d’avancer sur la défiscalisation. J’ai entendu un peu les annonces de la ministre des Outre-mer. Je vais la revoir lors d’un prochain conseil d’administration à Paris, nous aurons l’occasion d’entrer un peu plus dans les détails. Elle parle de séances de travail pour trouver d’autres solutions à la défiscalisation, mais je ne pense pas que le problème se pose de cette façon-là. Quoi qu’on propose, c’est quand même Bercy qui, à un moment donné, va mettre en place un mécanisme pour remplacer la défiscalisation que l’on connaît actuellement.

    Est-ce grâce à votre élection que l’ensemble des chambresde commerce ultramarines vont se retrouver en mai à Tahiti ?
    Non, c’est une tournante. Sur l’ensemble des CCI, annuellement, nous faisons des réunions décentralisées dans les CCI d’outre-mer, que ce soit dans les DOM ou les collectivités d’outre-mer.

    Ce sera un moment important ?
    C’est un moment d’échange important. Déjà, pour l’ensemble des CCI, nous avons un canevas de présentations économiques de la région.
    Les thèmes principaux seront les enjeux du développement touristique et l’économie numérique.
    Nous avons un sujet DOM qui sera la CCI de demain. Il s’agira d’avancer sur la nouvelle vision des chambres de commerce et d’industrie pour les années à venir. Cela peut être valable pour le Pacifique aussi. Mais pour nous, il s’agit surtout d’avancer sur des problématiques locales. Actuellement, c’est le tourisme et le développement numérique. Il s’agira de faire le point pour savoir où en sont les autres collectivités, qu’elles puissent servir de référence et profiter de leur retour d’expériences pour pouvoir aller plus en avant. C’est cet échange qui peut être profitable pour nous, pour savoir si nous sommes à la traîne ou avant-gardiste, comment ils y sont arrivés et éviter les mauvais pas.
    F.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete