Habillage fond de site

La stratégie de l’Union calédonienne discutée

mercredi 21 juin 2017

La non-implication de l’Union calédonienne (UC) dans la bataille des législatives a-t-elle coûté la victoire à l’indépendantiste Louis Mapou ? Des militants y pensent, même dans les rangs de l’UC. (© LNC)

La non-implication de l’Union calédonienne (UC) dans la bataille des législatives a-t-elle coûté la victoire à l’indépendantiste Louis Mapou ? Des militants y pensent, même dans les rangs de l’UC. (© LNC)

L’Union calédonienne (UC) a-t-elle cassé les espoirs indépendantistes devant l’Assemblée nationale ? L’épisode des élections législatives 2017 n’est pas neutre dans la démarche pro-Kanaky. Après l’élimination de l’UNI Charles Washetine dès le 11 juin dans la première circonscription, son camarade Louis Mapou a échoué dans la seconde zone, dimanche dernier, avec 45,05 % des suffrages, face au député sortant, Philippe Gomès, fort de 54,95 %, réélu.

Le président de l’Union calédonienne, Daniel Goa, avait invité à soutenir le candidat de l’Union nationale pour l’indépendance, alors que le bureau du plus vieux parti calédonien ne s’est pas impliqué dans les échéances nationales, suivant une motion du congrès de Houaïlou adoptée fin 2016. Le Parti travailliste et la DUS avaient en outre décidé de s’abstenir. Même motif invoqué : objectif consultation 2018.

La lecture des chiffres éclaire. Le taux de participation dans la seconde circonscription ce 18 juin atteint 52,45 %, soit près de 10 points de moins qu’en 2012 lorsque le FLNKS Jean-Pierre Djaïwé, poussé par toutes les forces indépendantistes, rivalisait dans le round final. Toujours dans ce périmètre géographique, l’abstention dépasse les 50 % en outre dimanche dans des communes dont une large majorité est gérée par un maire UC. Autrement dit, la confusion au sein du mouvement sur la position à adopter face à l’urne, a pu se reporter sur l’électorat.

Le député sortant, Philippe Gomès, a amassé des voix entre les deux tours : 19 595 bulletins supplémentaires. Spectaculaire. Le concurrent de l’UNI Louis Mapou a, de son côté, observé un bond : 12 151 voix en plus. Même si tous les soutiens possibles sur l’échiquier n’étaient pas rassemblés derrière la candidature, il y a eu un sursaut chez les indépendantistes, mais “cette mobilisation n’a pas été suffisante pour contrer la dynamique en faveur de Philippe Gomès dans le Grand Nouméa”, explique Pierre-Christophe Pantz, premier docteur calédonien en géopolitique. Calcul éloquent, l’écart final de voix entre les engagés, attendu plus serré, est “presque multiplié par deux par rapport à 201” : 5 144 suffrages, contre 2 754 dans le duel Gomès-Djaïwé il y a cinq ans.

Au-delà du constat et de l’arithmétique, la logique politique va bientôt s’imposer. Tout d’abord en interne. L’Union calédonienne ne peut éviter le débat, entre groupes opposés Nord et Sud, sur cette motion polémique “élections nationales”.

 

“C’est dommage”

 

La discussion interviendra sans doute d’ailleurs dès samedi, lors d’une commission exécutive, à Ouvéa. Des militants UC, et en tout premier lieu le président du parti Daniel Goa, l’admettent, le résultat aurait pu être tout autre dans la seconde circonscription, sans cette résolution de Houaïlou.

L’écho va retentir très vite dans l’enceinte du FLNKS. Car la déception est visible après l’insuccès de Louis Mapou. “C’est dommage”, déplore un sympathisant de l’UNI. “Avec la participation de l’Union calédonienne et une meilleure mobilisation, nous les avions, ces 5 000 voix de différence.” Les questions ne tarderont donc pas sur les réelles motivations accolées à cette motion du congrès UC.

Dans la perspective de la consultation de 2018, une idée forte a circulé : constituer un unique groupe au Congrès avec les forces UNI ainsi que UC-FLNKS et Nationalistes. Le feuilleton des législatives a peut-être plombé le projet. 

 

Les Nouvelles calédoniennes

 

 

7
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete