Habillage fond de site

SURF – La Billabong change de nom… et de sponsor

mardi 21 novembre 2017

surf billabong

La Billabong Pro Tahiti s’appellera désormais la Tahiti Pro Teahupoo et les compétiteurs n’auront plus le nom
de ce sponsor sur leur Lycra dès le mois d’août prochain. (© archives LDT)

La nouvelle est tombée comme un couperet lorsqu’a été dévoilé le calendrier 2018 de la Ligue mondiale de surf (WSL).

La Billabong Pro Tahiti s’appellera désormais la Tahiti Pro Teahupo’o, en raison du désistement du sponsor principal de l’épreuve. En proie à des difficultés financières, cette marque de surfwear a décidé pour la saison prochaine de ne plus soutenir qu’un événement : la Billabong Pipe Masters en décembre à Hawaii.

“L’essentiel, c’est que la compétition ait toujours lieu sur notre spot mythique de Teahupoo qui a fait sa réputation dans le monde du surf”, déclare bon joueur Robert Tanseau, représentant local de la marque.

“Actuellement, beaucoup de grosses marques se repositionnent différemment et ont des budgets de plus en plus serrés et c’est certainement ce qui explique le retrait de Billabong de cette compétition alors qu’ils gardent le Pipe Master”, ajoute Robert Tanseau.

 

Promotion de Tahiti encore assurée

 

Un autre sponsor d’envergure pourrait-il dès lors se manifester pour succéder à Billabong ? Pas pour l’année 2018 en tout cas puisque le calendrier est déjà bouclé.

Deux compétitions seront sponsorisées par la marque Quiksilver (Pro Gold Coast en mars et Pro France en octobre), deux autres par Rip Curl (Pro Bells Beach en mars et Pro Portugal en octobre), d’autres sponsors étant également en lice pour le Brésil et l’Afrique du sud.

Pour autant, le fait de ne pas avoir de sponsor principal ne va pas nuire à l’engouement que représente “La mâchoire” de la presqu’île pour les meilleurs surfeurs mondiaux puisque le price money qui y sera distribué ne changera pas. C’est en effet la WSL qui se chargera de récompenser les compétiteurs (voir encadré).

 

La première vague artificielle du circuit

 

De plus, la nouvelle Tahiti Pro Teahupo’o ne sera pas la seule étape du circuit mondial à ne pas avoir de nom de sponsor dans son intitulé : Margaret River Pro en Australie ou encore Bali Pro Keramas ne font pas d’autre publicité que leur propre destination, et c’est déjà beaucoup.

Quant à l’étape du Surf Ranch Lemore en Californie prévue en septembre en pleine campagne, à mi-chemin entre Los Angeles et San Francisco, elle offrira bien évidemment un gigantesque coup de projecteur sur la toute jeune Kelly Slater Wave Compagnie qui propose de faire du surf loin de la mer.

 

Jean-Marc Monnier

 

luciani calendrier surf

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete