Surf – Bourez évidemment

    jeudi 28 juillet 2016

    Bourez

    Vans US Open of Surfing

     

    Tout a été facile pour Michel Bourez, hier, lors de sa série du round 2 de la Vans US Open of Surfing, deuxième épreuve de la saison du Qualyfying Series 10 000.

    Ses adversaires, Michael Rodrigues (Bre), Joshua Moniz (Haw) et Nathan Hedge (Aus), ont bien tenté de lui ravir la première place. Mais hier, il était impossible de faire vaciller le Tahitien dans ses certitudes.

    Subjuguant dans sa manière de travailler les petites gauches du spot californien de Huntington Beach, Michel s’est assuré la première place après seulement une dizaine de minutes grâce à un total de 13,47 points (7-6,47).

    En embuscade, les trois antagonistes ont été incapables de dénicher une note supérieure à 6 points.

    Michael Rodrigues a même frôlé l’indigestion après avoir négocié neuf vagues d’un goût douteux, mais le Brésilien se qualifiait tout de même en en comptabilisant deux d’assez bonnes factures (5,40 et 5,90 pts) qui lui payaient son addition pour le round 3.

    Joshua Moniz (10,83 pts) et Nathan Hedge (8,30 pts) étaient quant à eux éliminés avec la sensation désagréable d’avoir été à la fois si proche et si loin en même temps.

    Michel Bourez sort donc renforcé de ce tour de chauffe, lui qui n’avait plus participé à cette épreuve depuis 2013 lorsqu’il avait atteint les quarts de finale.

    Et ça pourrait lui donner des idées pour la suite des événements à Huntington Beach, car l’un des deux objectifs affichés de l’actuel huitième du circuit mondial est de rentrer dans le dernier carré… Ça lui manque vraiment !

    En effet, ses trois dernières sorties sur le “main event” se sont soldées par trois éliminations au pied des quarts. Allez ! On passe à la vitesse supérieure !

    Au fait, son autre objectif est tout simplement la victoire finale… Évidemment ! Il s’agira donc pour “Spartan” de continuer à faire mal à ses adversaires, aujourd’hui, au round 3. Le Nicaraguayen Carlos Munoz, l’Australien Jack Freestone et le Portugais Pedro Henrique sont prévenus.

    Pour Mihimana Braye, également en lice aujourd’hui au même stade, sa pugnacité, couplée à sa grande palette technique, lui permettent de  voir  beaucoup plus loin.

     

    M.Tr.

    Michel Bourez et le fiston peuvent viser haut… Très haut ! (Photo : WSL/Jackson Van Kirk)

    Michel Bourez et le fiston peuvent viser haut… Très haut ! (Photo : WSL/Jackson Van Kirk)

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete