Surf – Bourez passe sur le fil

    samedi 30 juillet 2016

    Michel Bourez

    Michel Bourez peut être soulagé, son fiston le verra samedi au round 5 de l’étape californienne d’Huntington Beach. (Photo : WSL/Jackson Van Kirk)

     

    Vans Us Open of Surfing

     

    Michel Bourez s’est bien gardé de tuer le suspense trop vite, lors du round 4 de la Vans US Open of Surfing disputée, vendredi, sur le spot de Huntington Beach en Californie, mais ce n’est pas comme s’il l’avait fait exprès.

    Opposé à deux monstres brésiliens : l’un du “main event”, Filipe Toledo, et l’autre de son anti-chambre, Deivid Silva, le Tahitien a su se montrer “très” opportuniste.

    Alors que le premier, Filipe, treizième du CT, a assuré la première place de la série avec 13,83 points, son compatriote Deivid, quatrième du QS, a failli à l’accompagner au round 5.

    C’est un certain “Spartan” qui lui a fait boire la tasse… à deux minutes de la sirène.

    La première partie de la série a pourtant été de bonne facture pour Michel Bourez qui se positionnait en tête après avoir engrangé 11,90 points… avant de perdre le fil.

    Tout d’abord, Filipe Toledo lui passait devant avec 12,40 points, puis 13,83, son score final.

    Rien de dramatique pour Michel qui avait besoin de 7,16 points. Mais dans des conditions aussi médiocres, il est vrai que ça pouvait devenir rapidement la mer à boire. Il s’armait de patience encore et encore…

    À ce rythme-là, Deivid en profitait lui aussi pour lui griller la politesse et reprendre un peu ses esprits. Avec 13,03 points, le Brésilien mettait à mal les velléités de victoire du Tahitien.

    Pourtant, une minute plus tard, et alors qu’il n’en restait plus que deux avant d’entendre retentir la sirène, “Spartan” frappait les esprits, et ceux de Deivid Silva par la même occasion, en dénichant une droite providentielle qui l’envoyait au septième ciel.

    Car même si le Brésilien parvenait à s’agripper à un nuage dans les dernières secondes, grâce à une vague notée 4,73 points, c’est bien un 5,87 qui lui aurait fallu (13,60 contre 13,03 pts).

    Le suspense continue donc samedi pour “Spartan” quant à savoir s’il sera capable, enfin, de rentrer dans un dernier carré. Rappelons que lors de ses trois dernières sorties sur le World Tour, le Tahien avait chuté autant de fois au pied des quarts.

    Mais, au round 5, face à Carlos Munoz, rien n’est moins sûr qu’il y parvienne. En effet, le Vénézuelien l’avait déjà submergé au round 3 (10,17-7,73 pts). Quoi qu’il en soit, il faudra faire fi de cette anicroche, le cas est de force majeur. 

    M.Tr.

     

     

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete