Habillage fond de site

Surf – Hira Teriinatoofa et les papys surfeurs font de la résistance

mercredi 15 novembre 2017

hira teriinatoofa

Hira Teriinatoofa a maîtrisé d’une main de maître le Championnat de Tahiti avec trois victoires sur trois possibles.

Une expérience de loup de mer a permis à Hira Teriinatoofa, Jean-Marie Marere, Heifara Tahutini, Christophe Uraeva et Wilfred Villet de remporter les titres de champion de Tahiti Master 2017 dans leurs catégories respectives dimanche.

À noter que Hira Teriinatoofa s’est offert aussi la “Special”, une finale regroupant les “papys” champions.

Tout s’est donc joué lors de la troisième et dernière étape sur le spot de l’embouchure de la Papenoo.

Dans la catégorie reine du surf master, c’est un inoxydable -ils le sont tous- Hira Teriinatoofa qui l’a joué royal dans des bonnes conditions de vagues. Ses choix tactiques ont encore une fois été inspirés en finale face à Pascal Luciani (2e), Wilfred Villet (3e) et Tevai Wong (4e).

 

Tous à la cool !

 

À 38 ans, le surfeur de Papara, qui participe aux Championnats locaux depuis l’âge de 9 ans, ne compte plus ses titres, tellement ils sont nombreux localement.

À l’international également, Hira a largement brillé en décrochant deux titres de champion du monde ISA en 2004 en Équateur et en 2010 au Pérou.

Il a également à son actif cinq participations au “main event” de la Billabong Pro Tahiti. En 2006, il y avait atteint les quarts de finale. Par contre, l’an dernier, Hira avait dû abdiquer au deuxième tour.

Mais la passion du Tahitien pour le surf semble s’accroître à mesure qu’elle s’exhale. Que ce soit à Papara, son fief, ou à Papenoo, Hira Teriinatoofa glisse encore sur le haut de la vague avec envie et motivation, mais pas que…

En charge de la section surf au lycée de Papara depuis 2012, il peut se targuer, avec Olivier Napias, d’y avoir formé beaucoup de nouvelles pépites de la discipline. Au hasard : Vahine Fierro qui a terminé 28e mondiale pour sa première participation sur le circuit du Qualifying Series… et tant d’autres.

Aider les jeunes surfeurs à se faire un nom dans le monde impitoyable du surf, Hira se sentait les épaules de le faire… naturellement. Une vie entre nature et partage, c’est du Hira Teriinatoofa tout craché. Au fait, dimanche, il est également reparti avec la Coupe de Tahiti Master sous le bras… À la cool !

Heifara Tahutini l’a également été, à la cool, trois fois, avec le titre de champion de Tahiti et la coupe en Kahuna, ainsi qu’une autre coupe en Grand Master. Dans cette seconde catégorie, c’est Jean-Marie Marere qui a été sacré champion eu égard de meilleurs résultats sur l’ensemble de la saison.

Heifara Tahutini, l’emblématique surfeur de Papenoo, a respectivement devancé Jean-Marie Marere et Bruno Lamy en Kahuna et encore les mêmes en grand master. Tout sauf une surprise pour le champion du monde 1990 au Japon et vice-champion du monde master de surf à Porto Rico en 2007, qui s’est également pris au jeu du paddle avec une cinquième place aux World Surfing Games au Portugal en 2008 et une onzième au Costa Rica en 2009.

En grand kahuna, Christophe Uraeva y est lui aussi allé de son doublé Coupe/Championnat, surclassant Pascal Luciani, William Clark et Philippe Klima. Enfin, en kneeboard, c’est Wilfred Villet qui s’est offert le Championnat, laissant la coupe à Eimata Carroll, 59 ans et doyen des compétiteurs.

Les papys du surf reviendront embraser les spots l’an prochain avec quelques modifications à la clé.

 

M.Tr.

 

surf

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French Bee, compagnie aérienne low cost, enchaîne les retards, annulations ou “problèmes techniques”. Pour vous :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete