Surf – Jeffreys Bay

    lundi 11 juillet 2016

    Michel Bourez a échoué  au pied des quarts de finale  à Jeffrey Bay, mais il a sans doute emmagasiné  de la confiance tant  il semble revenu à son meilleur niveau cette saison. (Photo : DR)

    Michel Bourez a échoué au pied des quarts de finale à Jeffrey Bay, mais il a sans doute emmagasiné de la confiance tant il semble revenu à son meilleur niveau cette saison. (Photo : DR)


    Michel Bourez frôle le quart

     

    Michel Bourez a été éliminé au round 5 samedi lors de l’étape sud-africaine de Jeffreys Bay. Il a été battu de peu par Josh Kerr, l’Australien totalisant 15,30 pts pour 14,93 pts au Tahitien.

    Ce dernier avait connu la même mésaventure au round 4, devancé de très peu par Kelly Slater. Michel Bourez a néanmoins surfé à son meilleur niveau en Afrique du Sud et il avait le niveau pour aller plus loin dans l’épreuve.

    Il est des défaites qui sont paradoxalement porteuses d’espoirs, et celles de Michel Bourez lors des rounds 4 et 5 de la sixième étape du circuit mondial à Jeffrey Bay en sont l’illustration. Spartan a en effet démontré qu’il était revenu à son meilleur niveau cette saison et il ne lui a pas manqué grand-chose pour atteindre les quarts de finale samedi, voire aller plus loin et pourquoi pas jusqu’au sacre.

     

    Il a commencé par un succès samedi lors du round 3 en dominant nettement (14,67 pts contre 11,26 pts) Sébastian Zietz, prenant ainsi sa revanche sur l’Hawaïen qui l’avait battu au round 1 et l’avait envoyé en repêchage du round 2 (victoire face à l’Australien Ryan Callinan). Spartan était placée dans une série somptueuse au round 4 avec l’éternel Kelly Slater et le virevoltant Brésilien Alejo Muniz.

    Mais c’est bien le Tahitien qui frappait fort le premier avec une vague notée 9,27 pts et dans des conditions de vagues lui convenant parfaitement, le spot confirmant sa réputation de proposer des supertubes. Mais si ces conditions ne firent pas le bonheur de Muniz qui ne sera jamais dans le coup, Kelly Slater, en revanche, s’en délecta comme Spartan.

     

    Le Tahitien crut longtemps qu’il allait gagner avec un total de 17,67 pts (9,27 pts + 8,40 pts), mais l’Américain terminait sa série en boulet de canon avec une vague notée 9 puis une autre comptabilisée 9,07 pts lors de sa dernière tentative.

    Michel Bourez était battu sur le fil et condamné à passer par le repêchage du round 5. On sait ce qu’il advint face à Josh Kerr, Michel Bourrez s’inclinant de nouveau de peu malgré une belle dernière vague à 8,60 pts.

     

    Toutefois, il devrait améliorer sa position au classement mondial (9e actuellement) compte tenu que deux ou trois des concurrents qui le devancent ont été éliminés rapidement à Jeffrays Bay.

    Une seule série des quarts a pu être lancée, hier, compte tenu des médiocres conditions de vagues, John John Florence s’y imposant (10,70) face à Jordy Smith (10,50). Les trois autres quarts opposeront Slater à Kerr, les deux bourreaux de Bourez, Wilson à Medina et Fanning à Toledo. C’est du lourd.

     

    Patrice Bastian

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete