Surf – Kauli Vaast, ça décoiffe !

    samedi 21 janvier 2017

    kauli vaast

    Avec Kauli Vaast, on a l’impression que rien ne peut le destabiliser. Pourtant, le Tahitien estime qu’il doit encore pousser sur son mental. En tout cas, pour la technique, c’est “perfect”. (Photo : WSL/Laurent Masurel)

     

    Kauli Vaast s’est hissé, hier, en finale de la Sunset Pro Junior qu’il a terminée à la troisième place. Son compatriote Sacha Levy-Agami s’incline dès le round 1 de l’épreuve hawaiienne. La prochaine étape du Tour junior, zone Hawaii/Tahiti Nui, se déroulera à Papara, le 12 mars.

     

    Depuis ses doublés Coupe/Championnat de Tahiti minimes et cadets décrochés l’an dernier, Kauli Vaast est davantage épanoui, libéré… Et du coup, le Tahitien s’engage de plus belle.

    Hier, lors de la Sunset Pro Junior disputée hier à Hawaii, Kauli s’est hissé à la troisième place de la finale de la troisième épreuve de la saison juniors de la World Surf League, la première de la zone Hawaii/Tahiti Nui. Sacha Levy-Agami, lui, n’a pas résisté  à la pression de ses adversaires et s’est retrouvé éjecté dès le round 1 avec  4,45 points seulement.

    Pour accéder à la finale, Kauli s’est battu comme un requin pour terrasser de vaillants adversaires dans des séries intenses, engagées, âpres et indécises.

    Au premier round, avec 8,70 points, il a dû se faire violence pour s’offrir la deuxième place qualificative derrière le Hawaiien Wyatt McHale (10,90 pts), et surtout avec seulement 3,71 points d’avance sur le Hawaiien Noah Beschen (8,25 pts). C’est vraiment passé au forceps !

    Galvanisé par un solide mental dans les vagues de Sunset, le 32e du Tour junior zone Europe  l’an dernier se voyait ensuite opposé au Hawaiien Finn McGill, cinquième de la zone Hawaii la saison dernière, qui le surclassait en quarts (13,25 contre 11,60 pts). Mais Kauli Vaast assurait tout de même sa qualif’ en demi-finale grâce à une deuxième place amplement méritée.

    À ce moment-là, on ne voyait pas comment le gamin de presque 15 ans -il les aura le 27 février- pouvait laisser échapper la victoire.

    Après avoir squatté les deuxièmes places, il avait une occasion en or de renouer avec l’excellence grâce à deux vagues (6 et 8,25 pts) “majuscules”. À la sirène, Kauli pouvait se laisser envahir par une douce euphorie et se laisser transporter en finale de la Sunset Pro Junior. Les Hawaiiens Finn McGill (2e) et Wyatt McHale (3e), et le Sud-Africain Sebastian Williams (4e) ne pouvaient que constater la suprématie de leur adversaire.

    Déjà à l’affût, prêt à bondir, Kauli Vaast ne pouvait pas mieux débuter sa saison, lui qui n’avait effectué que deux épreuves l’an dernier avec une cinquième place au Pays basque et une treizième au Portugal. Il ne restait donc plus qu’à conclure, mais que cette finale fut âpre et dure à la fois.

    La victoire est tombée dans l’escarcelle de celui qui a fait le moins d’erreurs techniques et  qui a su garder un mental sans faille… Le Hawaiien Barron Mamiya est donc l’heureux élu.

    “Il faut vraiment que je travaille sur ce point (son mental), que je sois plus concentré”,  a-t-il lâché récemment lors d’une interview au site de l’Équipe.fr.

    Un mental qu’il a encore un peu friable mais qui lui a permis de mâcher ses adversaires jusqu’en finale, avant que…  Barron Mamiya et son compatriote Finn McGill  ne l’expulsent du combat des titans (16,85 contre 15 pts).

    Kauli Vaast mis “combo” (12 pts) terminait à une rayonnante troisième place bien méritée.

    Le “chargeur” -il surfe Teahupoo “finger in the nose”– aura effleuré des doigts le Graal, hier, sur le spot de Sunset. 

    Kauli Vaast terminait sa journée rincé, vidé, avec un chouia de frustration, mais heureux quand même.

     

    M.Tr.

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete