SURF – Mateia Hiquily a été solide

    jeudi 5 novembre 2015

    Mis en appétit par sa superbe qualification au premier round de la Oi HD Sâo Paulo, mardi au Brésil, Mateia Hiquily s’est paré, hier, d’une seconde qualification de prestige sur le spot de Maresias. 
    Le Tahitien a devancé, excusez du peu, l’Australien Soli Bailey (17e du QS) et surtout Sebastian Zietz, pensionnaire du “main event” à la peine dans son championnat (24e) mais également dans celui du QS. Le Hawaiien n’est que 34e et son élimination prématurée ne va rien arranger. 
    Tout au contraire de Mateia qui, grâce à ces deux rounds de passés, devrait engranger au minimum une bonne dizaine de places. Mais le jeunot de 19 ans se montre ambitieux et ne compte pas en rester là. Rééditer l’exploit de la Hurley Australian Open, en février, où il avait atteint la finale, lui satisferait bien. À Manly Beach, Kolohe Andino avait ramené Mateia, pourtant tombeur la veille de Mick Fanning en huitièmes de finale, à la raison lors d’une finale archi-dominée par l’Américain. Cette finale de février lui vaut depuis d’être bien ancré dans le Top 100 mondial. Mais, hier, sur le spot de Maresias, on a bien senti, face à des surfeurs affamés de victoires -qualifications pour le Championship Tour oblige-, que le Tahitien avait gagné en assurance. 
    Longtemps en tête grâce à sa première vague notée 8,93, une gauche surpuissante bien envoyée avec trois “frontside turns” à la clé, Mateia allait donner du fil à retordre à ses adversaires, Soli Bailey, Sebastian Zietz et Conner Coffin. Ce dernier allait être le plus coriace. 
    Après un quart d’heure d’une grosse domination de Mateia, qui complétait son score avec un 4,77 pts, l’Américain, resté en embuscade avec une vague à 7,33, allait trouver le précieux sésame -un 8,87 pts-, qui allait le propulser en tête de la série avec 16,20 points. 
    Aves ses 13,70 points, Mateia restait toujours sous la menace Soli Bailey (11,57 pts) et Sebas-tian Zietz (10,54 pts). Il fallait donner un dernier coup de collier pour ne pas gâcher. Le 5,97 décroché sur sa dernière vague lui permettait d’assurer sa qualification pour le troisième round et d’y affronter “encore” des super-costauds. Un local, Victor Bernardo, et un autre pensionnaire du CT, le Hawaiien Keanu Asing. Seuls les deux premiers seront qualifiés pour les huitièmes de finale. Il va y avoir de la bagarre. 

    M.Tr. 

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete