Surf – Mateia Hiquily a pris son pied

    lundi 31 août 2015

    Ça n’a pas été le grand amour pour Mateia Hiquily, samedi, en demi-finale de la Pro Anglet disputée sur les spots de la Chambre d’Amour au Pays Basque. Le Tahitien s’est pourtant bien envoyé en l’air avec deux airs reverse bien expédiés face au Français Andy Crière, et a ensuite enchaîné avec d’autres figures toutes aussi jouissives mais c’était sans compter sur le local du spot tout simplement en état de grâce. La preuve ! À peine la série lancée qu’Andy disparaissait dans un tube bien profond avant d’en ressortir par la grande porte et scorer un solide 8,60 points. D’entrée de jeu, ça fait mal ! Et comme si cela ne suffisait pas, le Français prenait le large avec un 7,50. Mateia Hiquily, nullement déstabilisé par cette entrée en matière fracassante de son adversaire, tentait alors le tout pour le tout.
    D’abord avec une première vague ratée… Simple retard à l’allumage ! Enfin, le décollage avec un premier Air reverse qui lui valait 6,83 points. Remis en selle, le Tahitien faisait encore parler sa puissance et scorait à nouveau un 6,83. Pas assez haut ! Mateia l’avait bien compris, il fallait frapper plus fort. Ce qu’il fit…7,27 et un second Air reverse à la clé. Le problème, c’est qu’Andy Crière avait vraiment placé la barre haut. Mateia Hiquily était toujours en dessous à…
    8,83 points. C’est solide de la part du Français. Et ça le restera jusqu’au bout. En finale, le Français Andy Crière n’a pas tenu la cadence imposée par le  Brésilien Bino Lopez (17,57 contre 15,37 pts). Quelle belle histoire d’amour dans l’ensemble pour le Tahitien même s’il l’aurait aimé la vivre jusqu’au septième ciel. En attendant, il a quand même pris son pied en grimpant sensiblement au classement du Qualifying Series à la 41e place.
    Mateia Hiquily se tourne dorénavant vers l’Espagne où va se dérouler, à partir de demain, une autre épreuve QS 1 500, la Pantin Classic Galicia Pro sur les spots de la Galice. Le rejoindront, David Tereva, O’Neil Massin, Ariihoe Tefaafana et Mihimana Braye.
    Quant à Steven Pierson, il est le seul Tahitien à avoir fait l’impasse sur l’épreuve espagnole ainsi que celle au Maroc. Il se rendra directement au Portugal à partir du 22 septembre pour la SATA Azores Pro, une épreuve QS
    10 000, bien plus fructueuse en points. Et des points Michel Bourez en a plus que jamais besoin. C’est la raison pour laquelle il sera également au Portugal. Le Tahitien, 25e du Championship Tour, est pour l’instant à 1 300 points du top 22 assuré de se requalifier pour le “main event” la saison prochaine et ne veut prendre aucun risque. Se qualifier via le QS est certes peu glamour mais utile pour le Tahitien qui l’avait affirmé haut et fort en juillet : “Si je devais sortir de l’élite, c’est que je n’aurais pas le niveau pour y rester. J’ai travaillé dur pour en arriver là. Ça a été beaucoup de sacrifices pour être dans le CT… Et c’est dans le CT que je veux
    réussir.”

    M.Tr.

    NB : Les surfeurs qui terminent dans le top 22 du CT sont requalifiés pour l’année suivante, auxquels s’ajoutent les dix premiers du circuit qualificatif (hors surfeurs classés dans le top 22 du CT) et deux wild cards délivrées par la WSL.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete