Surf – Michel Bourez s’arrête en quarts

    lundi 1 août 2016

    Bourez

    Michel Bourez se montrait déçu, hier, après son élimination en quarts de finale à Huntington Beach, car il semblait pour voir s’y imposer. (Photo : WSL/Kenneth Morris)


    Vans US Open of Surfing.

     

    “Spartan” a été battu, hier, en quarts de finale par le Brésilien Filipe Toledo à Huntington Beach en Californie lors de la Vans US Open.

    L’épreuve comptant pour le circuit du Qualyfying Series, elle n’avait pas d’incidence sur le Championship Tour, mais le Tahitien se montrait malgré tout déçu de n’avoir pas été au bout.

    Michel Bourez avait échoué à trois reprises au pied des quarts de finale lors de ses trois dernières sorties sur le main event (J-Bay Open, Fiji Pro et la Oi Rio Pro).

    Il avait donc rompu la malédiction, samedi, en obtenant sa qualification pour les quarts de finale de l’étape californienne de Huntington, une performance qui le comblait même si celle-ci était acquise sur le circuit QS qui n’a nullement le même prestige que le CT.

    Elle le mettait en tout cas en confiance, le Tahitien ne cachant pas qu’il visait la victoire finale. Il pouvait y croire d’autant qu’il était opposé à Filipe Toledo en quarts de finale, le Brésilien étant également pensionnaire du CT mais moins bien classé (13e) à l’heure actuelle que Michel (8e).

    Le Tahitien dominait nettement une bonne partie de la série grâce à deux vagues notées 7,00 et 5,63 points et alors que son adversaire ne parvenait pas à décoller au score.

    Mais celui-ci enchaînait deux très bonnes vagues en fin de série, scorant à 7,77 et 6,43 points à la faveur de sa spécialité, le “reverse 360°”.

    Il restait encore quelques minutes à Spartan pour tenter de faire son retard, mais fautes de vagues suffisamment formées, Michel Bourez restait les fesses scotchées sur sa planche.

    Il s’inclinait finalement 14,20 points à 12,63 points, une issue qui pouvait lui laisser bien des regrets car il semblait supérieur au Filipe, hier, d’autant que c’est le Brésilien qui remportait la victoire finale face à l’Australien Ethan Ewing (14,90-10,46 pts).

    Spartan parait en tout cas bien affûté et il peut nourrir des ambitions pour la Billabong Pro Tahiti, même si le rendez-vous de Teahupoo ne lui a jamais trop réussi par le passé. 

     

    Patrice Bastian

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete