Surf – Michel Bourez en veut “encore” plus

    mercredi 8 mars 2017

    bourez

    Michel Bourez a affiché ses objectifs cette saison : la Triple Couronne et le titre de champion du monde. La réussite lui appartient… (© WSL/Damien Poullenot)

    On avait quitté Michel Bourez sur la plus haute marche du podium de la Billabong Pipe Masters, le 19 décembre dernier. On le retrouve cette fois sur la Gold Coast en Australie, du 14 au 25 mars, pour la première compétition de la saison du Championship Tour : la Quiksilver Pro.

    “Spartan”, le bien nommé, entamera sa neuvième saison dans le “main event”. Son meilleur résultat à ce jour est une cinquième place en 2014 saupoudrée de deux victoires (Drug Aware Margaret River Pro et Billabong Rio Pro), les deux premières de sa carrière.

    L’an dernier, Michel Bourez a terminé sixième mondial et a conclu sa saison en apothéose avec une victoire de prestige à Hawaii lors de la Billabong Pipe Masters.

    Il est ainsi devenu le deuxième Français, après Jérémy Florès en 2010, à remporter la plus convoitée des épreuves du CT. Le Tahitien de 31 ans peut aussi se vanter d’avoir maté les trois étapes de la Triple Crown of Surfing : Haleiwa en 2008 et 2013, Sunset en 2014 et Pipeline en 2016. La performance est d’autant plus remarquable qu’il est le seul à l’avoir fait.

    À voir sa joie extatique qui ne le quitte plus depuis Hawaii, il est facile de deviner où vont ses rêves : “Il ne me reste plus qu’à avoir deux objectifs dans ma vie de surfeur professionnel. Le premier c’est d’être vainqueur de la Triple Crown, et le deuxième c’est d’être champion du monde. Si je peux avoir ça en un coup l’année prochaine ce serait top.”

    Sa quête commencera donc lundi prochain, sur le spot australien de Snapper Rock avec  la Quiksilver Pro Gold Coast. Michel Bourez sera opposé à l’Américain Conner Coffin et au Brésilien Jadson André dans sa série du premier round. Et là, une statistique sera à méditer : “Spartan” n’a plus passé le cap du troisième round depuis 2013 et son exceptionnel parcours jusqu’en demies.

    Par contre, celui qui kiffe vraiment la Gold Coast comme personne n’est autre que l’Américain Kelly Slater, victorieux quatre fois à Snapper depuis 2004. Et devinez qui va devoir se le coltiner au round 1 ? Eh bien, ce sera Jérémy Florès.

    Enfin, comme il fallait une cerise sur le gâteau, Mick Fanning, de retour à plein temps cette saison (lire ci-dessous), sera la cerise. Jérémy aurait pu se passer d’une entrée en matière aussi relevée avec Slater et Fanning comme adversaires, lui qui sort d’une saison 2016 complètement ratée et conclue à la 30e place.

    En fait, le Réunionnais  n’a dû sa requalification sur le CT que grâce à sa septième place décrochée via le circuit du Qualifying Series. L’atmosphère autour de cette confrontation va donc être tendue…

    La Quiksilver Pro Gold Coast tout entière le sera de toute façon.

     

     

    M.Tr.

     

    Capture d’écran 2017-03-08 à 08.50.32

    Cliquez sur l’image pour l’agrandir

    Capture d’écran 2017-03-08 à 08.50.59

    Cliquez sur l’image pour l’agrandir

    Capture d’écran 2017-03-08 à 08.50.37

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete