Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

SURF – Mihimana Braye est en feu

mercredi 16 novembre 2016

mihimana braye

Mihimana Braye à l’aise dans les bombes du spot d’Ali’i Beach, à Haleiwa. (© WSL/Kelly Cestari)

 

 

Mihimana Braye est chaud comme la braise. Hier, au round 3 de la Hawaiian Pro, le Tahitien a fait étalage d’un potentiel ardent pour rallumer la flamme d’une hypothétique qualification dans le “main event” la saison prochaine. Il a pris une telle envergure depuis le début de la première des trois étapes de la Triple Crown of Surfing (Hawaiian Pro, Vans World Cup et Billabong Pipeline Masters) qu’il a rapidement éteint les doutes sur sa capacité à enflammer le spot de Ali’i Beach à Haleiwa hier.

Opposé au Hawaiien Keanu Asing (23e du CT) et à deux Brésiliens, Alex Ribeiro (34e du CT) et Yago Dora (34e du QS), sa note de 9,54 points lui a permis d’accrocher la deuxième place qualificative derrière l’indémontable Keanu (15,33 pts). En fait hier, rien ne pouvait faire de l’ombre au Hawaiien. Mais Mihimana a montré également qu’il n’avait rien à envier au surfeur de l’élite et a surtout affirmé que son mental d’acier ne le quittait jamais dans ces moments où l’intensité atteint des sommets.

Car outre Keanu, Alex Ribeiro (8,94 pts) et Yago Dora (9,07 pts), qui se tenaient dans un mouchoir avec le Tahitien jusqu’à la sirène, n’ont absolument rien lâché pour tenter de conquérir, eux aussi, leur qualification. Mais la pugnacité brésilienne n’a pas été récompensée au grand bonheur de Mihimana qui les a finalement devancés de justesse.

 

 

Des précieux points engrangés

 

 

Le Tahitien se devait absolument de déclencher un nouveau cycle après une seconde partie de saison en demi-teinte marquée par de trop rares performances pour viser l’élite la saison prochaine.
Ses éliminations prématurées à la Billabong Pro Cascais

(QS 10 000) ou à la Hang Loose Pro Contest 30 Anos (QS 6 000) en novembre pouvaient lui faire craindre le pire quant à ses velléités d’avenir mais Mihimana a su relever le torse à Hawaii pour améliorer drastiquement sa 51e place actuelle au classement du Qualyfying Series. On vous le dit sans détour : “Le maestro est enfin de retour dans le vif du sujet”.

Sa qualification au round 4, qu’il devrait disputer aujourd’hui, lui assure donc d’engranger de nombreux points précieux à la course à la qualification parmi l’élite. Mais l’heure n’est pas encore à sortir la calculatrice, mais bel et bien à se concentrer sur ses adversaires.

Et aussi surprenant soient-ils, ses adversaires -l’Espagnol Gony Zubizarreta, le Français Marc Lacomare et le Brésilien Samuel Pupo- ne sont pas des foudres de guerre cette année. À Mihimana d’en profiter !
Le Tahitien peut quand même s’estimer heureux de ne pas rencontrer des gars du Championship Tour, ce qui aurait pu lui arriver à un round du dernier carré. Il faudra tout de même se montrer vigilant car il serait dommage de la jouer comme Bourez : “Spartan” a été éliminé cinq fois au pied des quarts de finale dans le CT cette saison.

Mais comme Mihimana ne tient pas à jouer avec le feu, il continuera à faire chauffer la braise pour mieux tous les cramer.

 

 

M.Tr.

 

capture-decran-2016-11-16-a-08-15-15 capture-decran-2016-11-16-a-08-15-09

509
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete