Surf – Mihimana Braye veut intégrer le circuit pro

    samedi 13 février 2016

    Mihimana Braye, plusieurs fois champion de surf à Tahiti, est revenu, dimanche dernier, d’une compétition en Israël où il a terminé deuxième. Classé cinquième des Championnats du monde juniors le mois dernier au Portugal, il s’engage à fond, cette année, sur les Qualifyng Series de la World Surf League. Actuellement 18e du QS, il s’envolera, mardi, pour l’Australie et tentera de briller en 2016
    pour intégrer le circuit professionnel l’an prochain.

    De retour d’Israël, le week-end dernier, où il s’est illustré à la SEAT Pro Netanya, en finissant deuxième, Mihimana Braye prépare déjà ses valises. Il repart en effet, mardi, en direction de l’Australie où démarrera, le 21 février (le 20 pour Tahiti), la Burton Automotive Pro sur le spot de Merewether Beach à Newcastle.
    Âgé de 20 ans, plusieurs fois champion de Tahiti dans diver-ses catégories, il intègre maintenant pleinement le circuit des Qualifyng Series de la World Surf League.
    Cinquième aux derniers Championnats du monde juniors, en janvier dernier au Portugal, ce surfeur, qui a commencé à l’âge de 6 ans à Papenoo avec son père, s’est fixé un objectif clair pour 2016 : accumuler suffisamment de bons résultats, et donc de points, pour intégrer le circuit professionnel dès 2017.
    “Cela fait quatre ans maintenant que je fais quelques résultats à l’étranger. À 16 ans, j’ai fini deuxième à un Pro Junior à Sopelana en Espagne puis, l’année suivante, j’avais fait troisième aux Canaries. 2014 a été une année assez dure pour moi mais, en 2015, et depuis que je travaille avec mon coach, Kader Touati, j’ai réalisé ma meilleure année”, explique Mihimana.

    Programme 2016 impressionnant

    Actuellement 18e du QS, après huit épreuves, grâce à sa seule performance israélienne, il souhaite passer à la vitesse supérieure. “Mon objectif, en fin d’année 2015, était de participer aux Championnats du monde qui se sont déroulés en janvier au Portugal. Je me suis vraiment concentré là- dessus car les cinq premiers ont droit à une wild card qui leur permet de participer aux QS Prime Events, les QS 10 000 points qui sont les plus grosses compétitions, juste avant le CT (Championship Tour, NDLR). Même si on perd au premier tour, on gagne beaucoup de points et de l’argent direct, et on est considéré comme certains surfeurs professionnels du Top 100 lorsque l’on est sur ces étapes”, ajoute le champion.
    Vainqueur il y a quelques années de la Taapuna Junior, puis de la Taapuna Master et de la Rangiroa Pro Junior l’année dernière, Mihimana Braye avait terminé troisième à Papara et neuvième à un QS six étoiles au Brésil. Il n’a, par contre, pas encore pu participer aux trials de la Billabong Pro Tahiti, préférant aller à l’international, en l’occurrence à Lacanau, plutôt que de rester au fenua.
    Cette année, son programme est impressionnant (voir encadré). Poussé par son entraîneur et préparateur physique, qui le suit en permanence via Internet, sa famille et quelques sponsors, le jeune étudiant en licence éco-gestion à l’Université de Polynésie française a décidé de mettre ses études de côté pour se consacrer à son objectif phare : surfer l’an prochain sur le CT aux côtés des plus grands de la planète. Végétarien, cultivé, intelligent, motivé et bien encadré, une chose est sûre, c’est qu’il va y arriver.

    Jean-Marc Monnier

    Mihimana Braye Surfeur “Me qualifier à la fin de l’année sur le CT”

    Quels sont vos objectifs pour cette saison 2016 ?
    Après Israël, où j’ai terminé deuxième et où j’ai été très content de moi, je me suis vraiment senti boosté car cela me procure déjà un solide résultat. Car, sur le QS, ils comptabilisent les cinq meilleurs résultats. Là, j’en ai déjà un. Donc, mon objectif sera de me qualifier à la fin de l’année sur le CT. Je pars mardi prochain (le 16 février, NDLR) en Australie pour deux QS 6 000, compétitions très importantes, la première à Newcastle à Merewether Beach, la deuxième étant l’Australian Open de surf à Manly près de Sydney. Ensuite, je reviendrai à Tahiti pour les QS à Rangiroa puis à Papara, même si ce n’est pas obligatoire pour moi car ce ne sont que des 1 000 points. C’est juste pour défendre mon titre à Rangiroa. Et à Papara, ça se déroule devant chez moi et c’est bon pour gagner des sponsors locaux. Ensuite, en avril, j’irai en Martinique pour un QS 3 000, et, juste après, j’enchaîne sur Los Angeles à la Testles Pro, QS 3 000 aussi. Puis arrivera le premier Prime de l’année à Saquarema, un QS 10 000 au Brésil, et j’y serai car c’est une compétition importante. J’irai aussi à Ballito, en Afrique du Sud, pour un autre Prime en juin. Puis, je reviendrai à Tahiti. En août, j’irai à Huntington Beach pour l’US Open, un autre Prime en Californie et, début septembre, j’irai en Europe pour la saison avec deux Prime, deux QS six étoiles. De l’Europe, j’enchaînerai sur le Brésil, où il y a un Prime et deux six étoiles, pour terminer l’année avec Hawaii. Donc, ce sera très chargé, et mon objectif en 2017, c’est d’être sur le CT avec Michel Bourez. J’y crois.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete