Surf – Mihimana, la désillusion puis l’ambition

    vendredi 29 juillet 2016

    Mihimana

    Il est des comportements qui ne trompent pas : Mihimana, malgré l’élimination, hier, à Huntington Beach, a prouvé qu’il était capable de terminer la saison QS parmi les dix premiers du circuit. (Photo : archives WSL )


    Vans US Open of Surfing

     

    Mihimana s’est battu avec ses armes et continuera à l’avenir à le faire afin de prouver qu’il vaut mieux que son élimination, hier, au round 3 de la Vans US Open of Surfng disputée en Californie.

    Il faut dire qu’avec cette épreuve du Qualyfying Series 10 000 –compétitions les plus cotées–, le Tahitien savait qu’il allait devoir sortir l’artillerie lourde pour espérer voir plus loin, mais le sort en a décidé autrement.

    Ses adversaires du jour n’étaient autres que l’Australien du Top 34 Davey Cathels, le Hawaiien Kiron Jabour et le Français Nommé Mignot. Du sérieux, donc pas de fioritures permises pour Mihimana.

    Mais malgré des figures bien travaillées qui en disaient long sur sa motivation, le Tahitien, auteur de 10,73 points (5,10-5,63), a été incapable de donner le dernier coup de rein qui lui aurait permis au moins d’accrocher la deuxième place qualificative…

    Idem pour Nommé (10,37 pts). Kiron (13,37 pts) et Davey (12,73 pts) pouvaient souffler et filer tout droit au round 4.

    Déçu de devoir quitter le spot de Huntington Beach après avoir  pourtant été si brillant au round précédent, lors duquel il avait notamment éliminé son compatriote Mateia Hiquily, Mihimana sort renforcé dans ses convictions.

    Sa marge de confiance exponentielle lui permet de clamer ses larges progrès constatés depuis le début de la saison.

    Sa 28e place  au classement QS, qu’il devrait sensiblement améliorer, en est la preuve, et laisse à penser que l’entraînement intensif prodigué par Kader Touati a eu un effet déterminant.

     

    Bourez passe tout petit

     

    Mihimana sait qu’un jour, sûrement pas plus tard que fin août, en Espagne, lors de la Pantin Classic Galicia Pro (QS 6 000), il aura les moyens de croire à la victoire finale.

    De toute façon, il y est presque obligé s’il veut intégrer le top 10 qui lui permettrait de se qualifier pour le “main event” et rejoindre enfin Michel Bourez la saison prochaine sur le Tour mondial.

    Un “Spartan” qui continue à se faire plaisir à Huntington Beach même si, cette fois, il a dû se contenter de la deuxième place de la série. Deux vagues notées 3,93 et 3,80 points lui ont permis de se qualifier pour le round 4 derrière le Nicaraguayen Carlos Munoz (10,17 pts).

    Les affaires semblaient pourtant se compliquer pour Michel Bourez lorsque le Portugais Pedro Henrique (6,10 pts) se positionnait à la deuxième place, qu’il restait peu de temps et qu’aucune vague ne pointait le bout de son nez.

    Mais le Tahitien a su donner une réponse limpide sur un plan d’eau décidément bien capricieux. Ouf !

    L’autre surfeur du Championship Tour, l’Australien Jack Freestone (5,83 pts), a été bien décevant. Aujourd’hui, au round 4, si les conditions le permettent, “Spartan” risque encore bien de se faire chahuter par les deux Brésiliens qui seront face à lui.

    On le sait Filipe Toledo (13e du CT) et Deivid Silva (4e du QS) sont un brin taquins.

     

    M.Tr.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete