Surf – Oi Rio Pro : Michel Bourez en confiance

    lundi 9 mai 2016

    Auteur d’un début de saison correct en Australie, Michel Bourez participe, à partir de demain, à la Oi Rio Pro, quatrième étape du World Championship Tour, au Brésil. Vainqueur de l’épreuve brésilienne en 2014, le Tahitien compte faire son retour au premier plan à Rio et en profiter pour améliorer son classement (13e) sur le spot de Grumari.  Les outsiders, eux, caracolent actuellement en tête du classement mondial, mais les favoris ont bien l’intention de mettre fin rapidement à leur hégémonie.

    Michel Bourez transpire la confiance et n’a pas l’intention, cette saison, de se laisser embarquer là où il ne désire pas aller. Il en a trop souffert l’an dernier avec des blessures à tire-larigot (main cassée, dos et nuque en vrac) qui lui ont valu de patauger dans le ventre mou du classement. Le Tahitien a sauvé sa tête in extremis dans le main event lors de la dernière étape du Championship Tour à Pipeline avec une 21e place à la clé, la dernière qualificative -il serait de toute façon resté parmi l’élite grâce à une wildcard offerte par la World Surf League.

    Il y a donc urgence à retrouver de l’assise et de la sécurité cette année. Et Michel Bourez est sur la bonne voie. Il l’a montré lors de la triptyque australienne qui a ouvert la saison du World Championship Tour. Éliminé au troisième round sur la Gold Coast et à Margaret River et quart-de-finaliste à Bells Beach, le Tahitien garde pourtant en travers de la gorge sa prestation à Margaret.

    Alors qu’il était porté par son enthousiasme et son agressivité retrouvés, il comptait bien récupérer son titre abandonné en 2015 au bénéfice du Brésilien Adriano de Souza. Mais l’Australien Joel Parkinson terrassait “Spartan” (17,40 contre 11,60 pts) au troisième round. La faute à “quelques petites erreurs qui m’ont coûté la qualification. Et dans le CT, si tu n’es pas dedans à fond, tu te fais manger. C’est ce qui s’est passé pour moi”. Frustré, il voyait ensuite la wildcard hawaiienne Sebastian Zietz, rétrogradé dans le Qualifying Series cette année, vaincre à Main Break.

    Michel Bourez doit, maintenant, prendre énormément de risques sur le spot de Grumari où se déroule à partir de demain (waiting period du 10 au 21 mai) la quatrième étape du CT au Brésil.
    “Les Brésiliens seront à craindre, surtout Filipe Toledo qui a gagné l’an dernier, parce que c’est vraiment leur style de vagues. Ils ont l’habitude d’y surfer, et ils sont bons dans les airs. Ils sont favoris, c’est sûr.”

    Deux Brésiliens face à Bourez au round 1

    Et devinez quoi ? Son plus farouche adversaire du premier round de la Oi Rio Pro sera Filipe Toledo… C’était écrit.
    Le quatrième mondial l’an dernier fait son retour à la compétition après avoir loupé Bells Beach et Margaret River. La faute à une blessure à l’aine, en demi-finale de la Quiksilver Pro Gold Coast, subit après un “aérial” mal réceptionné. Le Brésilien, 18e au classement, ne sera donc pas à 100 % de ses moyens et va avoir du mal à retrouver de l’altitude…  C’est tout bon pour “Spartan”.

    Attention toutefois à ne pas sous-estimer le bouillant auriverde, ainsi que son compatriote Alex Ribeiro, l’autre rival de Michel Bourez.
    C’est clair que le “rookie” a plutôt mal entamé sa saison avec trois éliminations au deuxième round. Mais Alex avait épaté la galerie en remportant, la saison dernière, la Quiksilver Pro Saquamera (QS 10 000) disputée à domicile face au Français Jérémy Florès. Son seul fait d’arme… pour l’instant.

    Le menu est donc chargé mais il semble correspondre à l’appétit d’un “Spartan” en feu, ou pas loin !
    En tout cas, les outsiders, eux, le sont… en feu. Et plus particulièrement Matt Wilkinson auteur d’un début de saison flamboyant.  L’Australien s’est vu propulser à la première place mondiale avec déjà  deux victoires (Gold Coast et Bells Beach) et une neuvième place (Margaret River). Soyez certains que Matt n’a pas fini de surprendre mais pas forcément à Rio… Les “air” ne sont pas vraiment sa tasse de thé.

    Quant à Sebastian Zietz, vainqueur de la Drug Aware Margaret River Pro, il aura encore une fois la gageure de jouer les trouble-fêtes. Le Hawaiien remplace, cette fois, Bede Durbidge blessé depuis le début de la saison. Auparavant, il avait paré les défections des Brésiliens Alejo Muniz à Snapper et Filipe Toledo à Bells Beach et Margaret River. Et ça lui réussit plutôt bien… Le Hawaiien est deuxième mondial.

    Des favoris dans la panade… pour l’instant

    Mais alors, où sont donc passés ceux qui avaient tant brillé la saison dernière ? Eh bien, ils ont tout simplement dévissé de façon inexplicable. On pense notamment aux Brésiliens Adriano de Souza, champion en titre, et Gabriel Medina, troisième mondial, qui patinent aux treizième et 18e rangs. L’Australien Mick Fanning, le dauphin d’Adriano, qui se morfond également à une peu glorieuse 17e place. Le Brésilien Filipe Toledo et l’Australien Owen Wright, respectivement 18e et 37e, sont eux excusés. Owen est blessé depuis le début de la saison, tandis que Filipe n’a pu jouir que d’une seule épreuve (Gold Coast).

    En ce qui concerne Kelly Slater, on s’en doutait, mais on ne voulait pas l’avouer. C’est effectivement l’année de trop pour l’Américain qui végète en 28e position, à son grand désarroi.
    Mais il ne faut pas rêver, tous ces favoris ne peuvent accepter une telle apathie et vont tout faire, à partir de demain, pour briser le conte de fées de ces “m’as-tu-vu”. Sans prétention aucune, évidemment.

    M.Tr.

    Programme

    • Round 1
    * Demain (si les conditions le permettent)
    – série 1 : Filipe Toledo (Bre), Michel Bourez, Alex Ribeiro (Bre)
    – série 2 : Gabriel Medina (Bre), Kanoa Igarashi (USA), Dusty Payne (Haw)
    – série 3 : Julian Wilson (Aus), Stuart Kennedy (Aus), Leonardo Fioravanti (Ita)
    – série 4 : Italo Ferreira (Bre), Davey Cathels (Aus), Deivid Silva (Bre)
    – série 5 : Matt Wilkinson (Aus), Miguel Pupo (Bre), Bino Lopes (Bre)
    – série 6 : Adriano de Souza (Bre), Jadson Andre (Bre), trialiste
    – série 7 : Nat Young (USA), Conner Coffin (USA), Jack Freestone (Aus)
    – série 8 : Jordy Smith (AFS), Josh Kerr (Aus), Adam Melling (Aus)
    – série 9 : Jérémy Florès (Fra), Kelly Slater (USA), Ryan Callinan (Aus)
    – série 10 : Kolohe Andino (USA), Wiggolly Dantas (Bre), Alejo Muniz (Bre)
    – série 11 : Sebastian Zietz (Haw), Adrian Buchan (Aus), Matt Banting (Aus)
    – série 12 : Caio Ibelli (Bre), John John Florence (Haw), Keanu Asing (Haw)
    NB : les séries son sujettes à modification.

    Classement

    1. Matt Wilkinson (Aus)     24 000 pts
    2. Sebastian Zietz (Haw)     15 750
    3. Italo Ferreira (Bre)     14 750
    4. Kolohe Andino (USA)    13 700
    5. Joel Parkinson (Aus)     13 450

    13. Adriano de Souza (Bre)     8 700
    13. John John Florence (Haw)&
    nbsp;    8 700
    13. Michel Bourez     8 700
    17. Mick Fanning (Aus)     8 250
    18. Gabriel Medina (Bre)     7 500
    18. Filipe Toledo (Bre)     7 500
    23. Jérémy Florès (Fra)     4 000
    28. Kelly Slater (USA)     2 750

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete